« Les militaires ne sont jamais sortis du jeu » Humanité - interview avec Manuel Domingos Neto

 | Par L’Humanité, Lina Sankari

Malgré la fin de la dictature, l’armée brésilienne continue de se poser en garante de la loi et de l’ordre, malgré les tensions qui parcourent les relations avec le président Jair Bolsonaro.

Les militaires étaient-ils complètement retournés à leur cantonnement avant l’arrivée de Jair Bolsonaro au pouvoir ?

Manuel Domingos Neto est universitaire, fondateur de l’Association brésilienne d’études de défense.

Les militaires ne sont jamais sortis du jeu politique depuis la fin de la guerre avec le Paraguay en 1870. Durant l’Assemblée constituante de 1988, ils se sont sérieusement mêlés de définir leur propre rôle de gardien unique et permanent de la « patrie », garants des pouvoirs, de la loi et de l’ordre. Ils ont juste cessé d’agir ostensiblement. Ils ont commencé à manœuvrer contre les gouvernements de gauche bien avant l’accession au pouvoir de Michel Temer. Dès le premier mandat de Dilma Rousseff (2010-2014), ils étaient actifs. Ils la haïssaient : elle faisait partie d’une organisation révolutionnaire et avait été torturée pendant la dictature. Dans les casernes, elle était souvent appelée « Wandinha », son nom de résistante. Dilma a également encouragé l’enquête sur les crimes de la dictature par le biais de la Commission nationale de vérité et les militaires n’ont pas admis que leurs crimes soient révélés.
[...]

Lire la suite sur

Voir en ligne : Manuel Domingos Neto : « Les militaires ne sont jamais sortis du jeu »

Agenda

Tous les événements

Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésil !

Inscrivez vous

Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> Le festival Brésil en Mouvements commence demain !

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS