Les Indiens du Brésil sont-ils des « privilégiés » ?

, par Paulo A. Paranagua

Le débat sur le statut des Indiens vient de rebondir parmi les Brésiliens à l’occasion d’un drame symptomatique des tensions et conflits qui déchirent l’Amazonie.

Ivan Tenharim, cacique de la communauté Tenharim, est mort sur sa moto, le 3 décembre 2013. Accident ? Faute d’enquête digne de ce nom, l’affaire n’a pas été élucidée. Quelques semaines plus tard, trois résidents blancs de la région, située dans le sud de l’Etat d’Amazonas, ont été enlevés et ensuite assassinés.

La réaction a été immédiate : le 25 décembre, dans la localité d’Humaita, trois mille manifestants en colère ont détruit le siège régional de la FUNAI (Fondation nationale de l’Indien), l’organisme gouvernemental chargé des peuples indigènes. Des groupes armés ont attaqué des villages Tenharim. Quelques jours plus tard, la police a arrêté cinq Indiens, soupçonnés du triple meurtre, dont deux fils du chef Tenharim décédé.

Lire la suite sur le blog America Latina

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse mail pour vous abonner à notre lettre d’infos.

Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre

La dernière newsletter :

>>> Appel à financement du festival « Brésil en Mouvements » 2018

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS