Les Brésiliennes malmènent le sexisme grâce aux réseaux sociaux

, par L’Obs

Nuage de mots - ThinkOlga.com

« Ce n’était pas une campagne, ni rien de ce genre. Ce n’était au départ que quelques tweets. Internet a fait le reste », explique par mail Não Me Kahlo. La blogueuse féministe semble elle-même surprise de l’ampleur qu’a pris le hashtag #MeuAmigoSecreto (mon ami secret).

« Quelqu’un avait posté une anecdote à propos de “son ami secret”. J’ai décidé de donner une perspective féministe : la plupart des oppressions que subissent les femmes viennent de leur entourage le plus proche. J’ai alors pensé à faire passer un message que la personne recevrait sans la nommer directement, un peu comme les cadeaux. Un peu comme les cadeaux de Noël secrets [...].

Mon premier tweet parlait d’un mec qui disait que l’avortement était un crime. Mais quand son ex est tombée enceinte, il lui a dit de se faire avorter. Le lendemain, tout le monde en parlait sur Internet. J’ai reçu plein de retours de mon premier tweet, où les gens mettaient leurs propres histoires. »

Lire la suite sur : L’Obs avec Rue89

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse mail pour vous abonner à notre lettre d’infos.

Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre

La dernière newsletter :

>>> Appel à rassemblement contre le fascisme au Brésil

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS