« Le mouvement des sans-toit »

 | Par Philippe Revelli

En mars 2007, plusieurs milliers de familles venues des favelas occupent un terrain privé dans la banlieue de São Paulo pour revendiquer le droit à un logement digne.

Organisés sous la bannière du MTST (Mouvement des travailleurs sans toit) les occupants érigent une véritable ville de plastique et de bambou : le campement João Cândido.

Au fil des jours, la vie du campement s’organise - avec la solidarité comme règle de base. Des groupes de cent à cent cinquante familles désignent coordinateurs et responsables de la discipline, des cuisines collectives sont mises en place et, entre deux réunions on trouve toujours le temps de jouer au football, de chanter et de faire la fête.

Au MTST, on croit encore « qu’un autre monde est possible... »

Mais la menace d’expulsion plane sur le campement et, pour s’y opposer, les occupants multiplient marches et manifestations.


Exposition photo en ligne de Philippe Revelli


Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésil !

Inscrivez vous

Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> Festival Brésil en Mouvements 2020 : bilan d’une édition exceptionnelle

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS