Le juge ordonne l’expulsion des familles exploitant les terres de Quilombo Campo Grande depuis 20 ans

, par MST

Le juge ordonne l’expulsion des familles exploitant les terres de Quilombo Campo Grande depuis 20 ans. Avec cette décision, 1 200 hectares de culture de maïs, de haricots, de manioc et de courge, 40 hectares de jardin agro-écologique et 520 hectares de café seront détruits

De la page du MST. Traduction Autres Brésils
* Edité par Rafael Soriano

8 novembre 2018 - 12h39

Lors d’une audience qui s’est tenue ce mercredi 7 novembre après-midi, le juge Walter Zwicker Esbaille Junior a ordonné l’expulsion des 450 familles occupant l’usine désaffectée Ariadnopolis de Campo do Meio-MG. Un délai de sept jours leur a été accordé pour désoccuper les lieux.

Avec cette décision, 1 200 hectares de cultures de maïs, de haricots, de manioc et de courges, 40 hectares de jardin agro-écologique et 520 hectares de café seront détruits. Des centaines de maisons, d’enclos et des kilomètres de clôture seront également détruits. Cet ordre détruira tout ce que les gens ont construit en deux décennies de travail.

crédits : MST

Selon les avocats de la défense des familles, cette décision est arbitraire et viole les principes constitutionnels en ne reconnaissant pas les valeurs de la dignité humaine. L’audience s’est passée de manière atypique, l’accès ayant été restreint pour des représentants des familles d’exploitants et interdit aux autorités qui s’étaient déplacées pour assister à l’audience.

Le juge a demandé la présence des troupes de choc à l’intérieur de la salle d’audience. Les représentants du propriétaire, ainsi que le conseil municipal local, ont proposé d’héberger les familles dans un gymnase. Pour finir, le juge ne s’est même pas donné la peine de lire la sentence, informant rapidement de la décision prise.

Le MST fait appel de la décision arbitraire et injuste. Les familles réaffirment leur volonté de poursuivre la lutte et de résister à cette nouvelle offensive.

On sait que l’orientation fasciste du projet élu pour gouverner le Brésil intensifiera l’utilisation de chaque appareil de l’Etat pour criminaliser et discriminer le peuple sans terres ainsi que dans les communautés urbaines. Mais le peuple brésilien est courageux et fort. Le Mouvement est confronté à la dictature militaire depuis sa naissance. C’est avec cette histoire et avec un tel courage que les familles de Quilombo Campo Grande résisteront et resteront sur les terres de Ariadnópolis. Ce ne sera pas une injonction d’expulsion qui effacera toutes ces années de lutte.

Voir en ligne : Mouvement des sans terre

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse mail pour vous abonner à notre lettre d’infos.

Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre

La dernière newsletter :

>>> Appel à dons pour le festival « Brésil en Mouvements » 2019 - 15e édition

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS