Le Brésil, ce géant homophobe

, par Fanny Lothaire, Marie Gentric

Crédits : onixdance.blogspot.com

Être homosexuel(le) tue. Au Brésil, en tout cas. Le pays concentre actuellement 44% du total des assassinats homophobes. Soit le taux mondial le plus élevé. Bruno, Matheus et Fernanda, trois jeunes étudiants de São Paulo, nous font part de leur expérience.

Toutes les 28 heures, un homosexuel meurt au Brésil. Un chiffre alarmant, mais également paradoxal, dans un pays où le mariage homosexuel est légal depuis 2013. Pour Bruno, étudiant de 22 ans, « le mariage homosexuel n’a été légalisé que parce qu’il est passé par la voie judiciaire. Si l’on comptait simplement sur les élus politiques, nous n’aurions toujours pas acquis ce droit » . Le Parlement se montrait en effet particulièrement frileux à l’idée de voter le projet de loi sur le mariage homosexuel, resté en examen pendant plusieurs années. C’est finalement le Conseil national de justice (STF) qui a tranché, en annonçant que les tribunaux publics ne pourraient plus refuser les unions entre deux personnes du même sexe. Si, sur le papier, le Brésil semble être ouvert à l’union homosexuelle, la réalité est donc plus complexe.

Lire la suite sur : Géopolis (le Blog du Bureau du Brésil)

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse mail pour vous abonner à notre lettre d’infos.

Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre

La dernière newsletter :

>>> Appel à financement du festival « Brésil en Mouvements » 2018

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS