Le Brésil au régime sec

, par L’humanité.fr

Lina Sankari
Mercredi, 12 octobre 2016

Photo : AFP

Les députés de droite ont adopté une loi permettant d’appliquer l’austérité pendant vingt ans, quel que soit le gouvernement élu.

S’il subsistait des doutes sur la volonté du gouvernement putschiste d’en finir avec l’expérience de gauche, le Parlement brésilien vient de lever toute ambiguïté. Lundi, les députés ont majoritairement voté en première lecture une loi consacrant le gel des dépenses publiques sur vingt ans. Ce texte, en cohérence totale avec le vote de la destitution de la présidente légitime Dilma Rousseff, a été adopté par une écrasante majorité de 366 députés sur 480 présents. Soit une majorité supérieure aux 3/5es requis. Le texte élaboré par le ministre des Finances, Henrique Meirelles, vise à imposer, quel que soit le résultat des élections futures, un plafond aux dépenses publiques de l’État fédéral, qui ne pourront pas croître au-delà de l’inflation annuelle, y compris dans les domaines clés de l’éducation et de la santé.

Lire la suite sur : L’humanité.fr

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse mail pour vous abonner à notre lettre d’infos.

Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment en modifiant vos paramètres sur votre compte et à travers le lien de désinscription.

La dernière newsletter :

>>> Esclavage et Quilombos au Brésil : une histoire toujours d’actualité Rencontre autour de la sortie du livre « Quilombos. Communautés d’esclaves insoumis au Brésil ».

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS