La plus importante favelisation du pays

Au cours de la journée nationale de l’habitation, la capitale brésilienne, Brasília, est montrée comme l’exemple des pires conditions d’habitation auxquelles est confrontée la population du pays.

Un récent compte-rendu des Nations Unies dénonce le nombre des personnes vivant dans des conditions précaires d’habitation dans l’Etat du Distrito Federal (celui de Brasilia) : il a augmenté de 398% en 10 ans. Autrement dit, Brasília est la ville brésilienne qui a le plus vu augmenter le nombre de ses favelas entre 1991 et 2000.

En deuxième place se trouve la ville de João Pessoa, dans l’Etat de Paraíba, dans le Nord-est du Brésil, avec une augmentation de 265% de la population des favelas et, ensuite, la ville de Salvador de Bahia avec une augmentation de 179%.

Au début des années 90, 5 700 personnes vivaient dans des régions illégales et sans urbanisation complète dans le Distrito Federal. En 2000, date du dernier recensement fait par l’Institut Brésilien de Géographie et de Statistique (IBGE, équivalent à l’Insee), le nombre était de 28 400, presque cinq fois plus.

Selon le compte-rendu Habitat 2006, les conditions d’habitation favorisent la faim, le manque d’éducation, et les individus ont moins de chances de trouver un travail dans le secteur formel et ont des mauvaises conditions de santé. A Brasília, vu la grande inégalité des revenus, le processus de favelisation entraîne également l’augmentation sans contrôle de la violence.


Source : ADITAL - 21.08.06

Traduction : Erika Campelo pour Autres Brésils


Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésil !

Inscrivez vous

Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> Festival Brésil en Mouvements 2020 : bilan d’une édition exceptionnelle

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS