La crise économique est aussi celle du modèle de développement extractiviste

, par Eduardo Gudynas

La crise économique qui a débuté aux Etats-Unis atteint maintenant l’Amérique latine et s’exprime tant sur le plan financier que sur celui de la production. Ces derniers mois, les nouvelles sont identiques dans presque toutes les capitales. La baisse des exportations, due à la réduction des achats par les pays industrialisés, se conjugue à une baisse du prix des principaux produits exportés par l’Amérique latine. Le crédit disponible s’amenuise, de même que les marges de manœuvre dont disposent les gouvernements.

En y regardant de plus près, on constate que cette débâcle planétaire est aussi une crise du modèle de développement extractiviste. L’accès aux crédits internationaux et les possibilités d’exporter ne sont pas seuls en cause ; les mécanismes essentiels qui soutiennent le développement basé sur l’extraction des ressources naturelles et leur vente sur les marchés mondiaux chancellent.

De nombreux gouvernements, de Nestor Kirchner en Argentine à Alan García au Pérou, ont bénéficié dans le passé d’un excellent contexte économique, caractérisé par une forte croissance basée sur leurs exportations élevées. Mais, en réalité, cette conjoncture favorable résultait, dans une large mesure, de facteurs externes (forte demande internationale et prix élevés), et ces gouvernements n’en ont pas profité pour créer un type de développement autonome. Ils ont pratiquement tous opté pour un renforcement de la stratégie économique extractiviste, misant en masse sur l’agrobusiness, le pétrole et le gaz naturel, ainsi que sur les métaux comme l’aluminium ou les alliages de fer. Même le Brésil, un pays qui se présente comme une économie industrialisée, garde un profil exportateur ; les matières premières constituent près de la moitié de ses exportations.

[...]


Lire l’article entier sur RISAL


Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse pour vous abonner à notre lettre d’infos

La dernière newsletter :

>>> Info-lettre n°2-2018

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS