L’école : le talon d’Achille du développement brésilien

, par Jean-Jacques Fontaine

A la fin du cycle obligatoire, la majorité des élèves brésiliens ne savent pas que 50% est égal à la moitié et sont incapables de trouver l’idée principale d’un texte. Ils ont pourtant passé 12 ans sur les bancs de l’école. C’est le très officiel Indice National de l’Education de Base (Ideb) qui l’affirme.

Vision Brésil

Annonces