L’Unasur prend le parti de Dilma Rousseff, menacée par la destitution

 | Par Radio France International

La procédure de destitution contre la présidente brésilienne Dilma Rousseff entre dans une nouvelle phase. Après l’approbation de la Chambre des députés, le Sénat fédéral se saisira de l’affaire à partir du lundi 25 avril 2016. Dilma Rousseff est donc plus que jamais menacée d’être écartée du pouvoir mais elle a obtenu le soutien de l’Union des nations sud-américaines (Unasur). L’organisation régionale se dit préoccupée par la procédure judiciaire en cours à Brasilia.

La présidente brésilienne Dilma Rousseff, le 19 avril dernier à Brasilia.

C’est un soutien plutôt symbolique, mais il est sans doute le bienvenu. En tout cas, c’est la première réaction d’une organisation internationale sur la crise politique qui secoue le Brésil actuellement.

Ernesto Samper, secrétaire générale de l’Unasur, donne le sentiment de l’organisation face à la situation  : « Nous observons que la procédure judiciaire contre la présidente avance très rapidement », constate-t-il.

Lire la suite sur : RFI

Agenda

Tous les événements

Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésil !

Inscrivez vous

Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> Vidéo du gouvernement Bolsonaro :
paranoïa, violence, désespoir

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS