L’ONU inquiète après une attaque contre les indiens Gamela

, par AFP
Photo fournie par le Congrès Missionnaire Indien (Cimi) de policiers parlant avec des indiens de la tribu Gamela après une attaque menée par des propriétaires terriens, le 1er mai 2017 à Viana, dans l’Etat de Maranhao, au Brésil (AFP/ANA MENDES)

L’ONU s’est déclarée jeudi « inquiète » après la « grave » attaque menée par des propriétaires terriens contre des indiens de la tribu Gamela, qui occupait des terres dans l’État de Maranhao (nord-est).

L’attaque, menée par un groupe de 200 hommes liés à des fermiers locaux, munis de machettes et d’armes à feu, a fait treize blessés.

« L’ONU au Brésil est inquiète après avoir reçu le rapport sur cette attaque (...) à Viana, dans le Maranhao, une région qui connait des conflits concernant la délimitation des terres », a indiqué dans un communiqué le bureau des Nations Unies au Brésil.

« Les Nations Unies exigent que les autorités mènent l’enquête avec rigueur et fassent preuve d’une tolérance zéro face (...) à la gravité des violences contre les indiens et à l’impunité de leurs agresseurs », ajoute le communiqué.

L’organisation « demande instamment que soit garantie la rapidité et l’impartialité de l’enquête policière et judiciaire » et que les victimes et témoins des faits soient protégés.

Voir en ligne : Le Parisien

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse mail pour vous abonner à notre lettre d’infos.

Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre

La dernière newsletter :

>>> Appel à rassemblement contre le fascisme au Brésil

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS