Autres Brésils
Un décryptage de la société brésilienne
pour un public francophone

Info-lettre - Mai 2020

Bonjour à toutes et tous

La pandémie de la Covid-19 est loin d’être terminée. Le prochain épicentre serait le Brésil et le président brésilien, Jair Bolsonaro, stimule une politique hygiéniste et de déni, dite « nécropolitique ». En conséquence, l’accès aux données sur la pandémie est d’autant plus difficile, Autres Brésils vient donc de publier un article répertoriant des sources fiables d’informations des autorités sanitaires et des instituts de recherche du pays.

Plusieurs témoignages décrivent la situation désastreuse et le rôle essentiel des hôpitaux du SUS (publics). Les vies du personnel soignant (bien souvent des femmes noires) et des usagers sont en danger. De même, sans un soutien de l’État et de leur employeurs, la majorité des travailleur.es ne peut pas survivre. C’est le reflet d’une politique inégalitaire de démantèlement des services de protection sociale et de santé, précipitée par le coup d’État de 2016, abandonnant d’énormes pans de la population brésilienne (70% - pour tout dire), démunie face aux dangers, quels qu’ils soient. Ainsi, les peuples autochtones, quilombolas, mais aussi les habitant·es des favelas et banlieues sont dans un état de non-droit, livré.es aux abus tels ceux des pilleurs de l’Amazonie ou des grandes entreprises qui profitent de la situation pour augmenter leur lobbying sur tous les fronts.

Face au déni et l’inaction du gouvernement, la résistance s’organise. C’est une auto-organisation dans les favelas, banlieues et terres indigènes qui nous invite par ailleurs à des réflexions et des remises en question sur nos modes de vies. Leur solidarité historique parle fort en ce moment d’urgence, notamment à travers la distribution d’aliments à l’exemple du MST.

Le site de l’Observatoire de la Démocratie Brésilienne, projet lancé en 2019 par l’association, est en ligne ! Sur cette plateforme, vous retrouverez des analyses de l’actualité du Brésil et des données actuelles sur sa situation politique. C’est un outil qui permettra de suivre les atteintes à la démocratie et les mouvements sociaux brésiliens à travers :

  • Un répertoire des alertes et tribunes des mouvements
  • La production de fiches thématiques sur l’état de la démocratie brésilienne
  • La production et la traduction d’analyses et synthèses sur la situation politique au Brésil
  • Le développement d’un réseau de spécialistes sur les questions institutionnelles

En France, la campagne « Le Brésil résiste. Lutter n’est pas un crime » de la Coalition Solidarité Brésil, dont Autres Brésils fait partie, continue. Nous vous invitons d’ailleurs à vous mobiliser auprès d’elle pour divulguer les luttes de ses partenaires sur place.

Ce dernier mois a encore été très actif pour l’association et particulièrement son site qui comptabilise près de 50 articles publiés et plus de 1000 visites par jour. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don à l’association.

Les bénévoles de l’association ont encore une fois donné de leur temps.

Merci à elles et à eux.
Merci à vous de nous suivre et soutenir.

L’équipe d’Autres Brésils

Les traductions d'Autres Brésils

Au Brésil, les étudiant·es des favelas et périphéries pénalisé·es par le maintien de l’ENEM

Au Brésil, le gouvernement maintient les dates de l’examen qui permet l’entrée à l’enseignement supérieur. Les études montrent cependant que la majorité n’ont pas les conditions d’accès à l’enseignement en ligne.

Brésil: Bolsonaro s’attaque rétroactivement aux Terres Indigènes, le Tribunal Suprême Fédéral suspend les actions pendant la pandémie

Le président brésilien a subi un défaite alors que le juge Fachin suspend les actions judiciaires contre les démarcations de Terres Indigènes.

Covid-19 au Brésil : les professionnel·les de santé sacrifié·es au-delà de l’héroïsme

Au Brésil, alors que l’actualité de la pandémie de Covid-19 se centre sur les chiffres, trop peu est écrit sur les professionnel·les de santé - des femmes essentiellement. Qui sont-elles ? Quels sont les enjeux structurels?

D’esclaves à soignantes : les femmes noires en première ligne du combat pour la santé en temps de pandémie

Qui est en première ligne de cette pandémie de Covid-19 au Brésil ? Les Noir·es représentent 80% des usagers du système de santé public et les infirmièr.es, soit la moitié des professionnel.les de la santé, sont en majorité des femmes noires.

Covid-19 au Brésil : le « SUS » (santé publique) cet élément essentiel

Pour les spécialistes, un Système universel de santé (SUS) peut faire la différence dans la réponses à la pandémie. Contrairement au Brésil, la majorité des pays d’Europe ne disposent pas d’un tel système.

Acampamentos et assentamentos du MST font don de 35 tonnes d’aliments

Au Paraná, des communautés autochtones du Mouvement des Sans Terre installées sur des terres agricoles, à titre définitif ou provisoire suite à la réforme agraire, aident les habitants privés de nourriture par la pandemie.

Le Covid-19 au Brésil et la lutte des autochtones sur une planète fiévreuse

Au Brésil, la civilisation s’est imposée par l’ethnocide des peuples autochtones provoqué par les épidémies. Face au Covid-19, ils nous appellent à activer nos principes d’humanité et saisir l’urgence d’empêcher « l’agriculturation » qui nous menace.

Les peuples autochtones d’Amazonie dénoncent une augmentation de l’orpaillage illégal pendant la pandémie

A la frontière du Brésil et de la Guyane, les autochtones d’Amazonie témoignent d’un recrudescence de l’orpaillage illégal pendant la pandémie de Covid-19. Ils craignent les risques de contaminations, les violences des groupes armés et la pollution.

Publications Autres Brésils

Covid-19 au Brésil : où trouver les données fiables sur l’épidémie

Afin de favoriser l’information sur la propagation de l’épidémie au Brésil, l’équipe d’Autres Brésils a sélectionné les principales sources d’informations des autorités sanitaires et des instituts de recherche du pays.

Covid-19 Brésil: état des lieux et aperçu des réponses solidaires

Pour revenir sur la crise sociale, politique, économique et sanitaire qui affecte le Brésil depuis l’arrivée du Covid-19, l’équipe d’Autres Brésils a organisé une discussion en direct le samedi 25 avril.

À lire ailleurs

Coronavirus : le Brésil désarmé face à l’effondrement sanitaire

Au Brésil, face à l’avancée de la covid-19, les populations brésiliennes, particulièrement celles des autochtones d’Amazonie, se retrouvent démunies, aux prises avec un système de santé inadapté et qui s’écroule chaque jour un peu.

Profitant de la crise sanitaire, la déforestation et le pillage de l’Amazonie et des terres autochtones s’intensifient

Au Brésil, le gouvernement d’extrême-droite encourage les grands propriétaires terriens et les compagnies minières à piller les ressources des terres indigènes. Les peuples autochtones redoublent alors d’effort contre la pandémie.

Communiqués, campagnes, tribunes

« Le Brésil résiste. Lutter n’est pas un crime », se mobiliser avec la Coalition Solidarité Brésil

Autres Brésils, membre de la Coalition Solidarité Brésil, invitent ses lecteurs.rices, dans cette période trouble de l’actualité au Brésil, à rejoindre la campagne « Le Brésil résiste. Lutter n’est pas un crime ».

Document final du campement terre libre : Les peuples autochtones continuent de résister

Les peuples autochtones résistent depuis 520 ans. Face à la pandémie du Covid-19, et sa progression meurtrière au Brésil, le Campement Terre Libre s’est tenu en ligne tout au long de cette semaine. Voici le document final.

Le président brésilien a perdu la capacité de gouverner

Le président brésilien, Jair Bolsonaro, a perdu toute légitimité d’exercer ses fonctions en raison de son incapacité, de sa vocation autoritaire et de la menace qu’il fait peser sur la démocratie.
© Autres Brésils — 2020

Autres Brésils - 21 ter rue Voltaire - 75011 Paris
tél: 01 40 09 15 81
courriel : bresils@autresbresils.net

Pour se désabonner de cette infolettre, il suffit d'envoyer un email à l'adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net en précisant en sujet : unsubscribe infolettre