« Gilberto Gil a donné vie au Ministère de la Culture »

, par Augusto Boal

La synergie entre les actions du Théâtre de l’Opprimé et les Points de Culture, la préoccupation pour le patrimoine de l’humanité qui se détériore au Brésil, le bilan du ministère de Gilberto Gil et les perspectives du second mandat de Lula... Seconde partie de l’interview exclusive accordée par Augusto Boal à l’Agence Carta Maior le 7 novembre 2006. La première partie a déjà été publiée par Autres Brésils.


Propos recueillis par Eduardo Carvalho - Carta Maior

Traduction : Lucia Danon pour Autres Brésils


Carta Maior – Avant que je n’oublie, je souhaiterais te transmettre les remerciements
d’Emir Sader pour avoir signé le manifeste en sa défense dans le procès intenté par le
sénateur Bornhausen...

AB – J’ai eu une idée, je pense qu’elle est encore meilleure que celle de signer le
manifeste. Nous devrions prendre l’article d’Emir, à l’origine de cette condamnation, et
le publier à nouveau, non plus signé par Emir, mais par tous ceux qui ont adhéré au
manifeste. Commencer, par exemple, par Antonio Candido, cet emblème de
l’intelligentsia brésilienne, ou par des juristes, comme Fabio Konder Comparato.
Pour montrer qu’il ne s’agit pas d’un élan de jeunes romantiques, ou même de vieux
romantiques, mais de quelque chose de légal, pour montrer que nous avons le droit de
dire ce qu’Emir a dit ! Nous pouvons, ainsi, signer en tant que co-auteurs. Que fera le
juge ? Il nous poursuivra tous ? Il nous condamnera à perdre nos emplois ? Il me semble
qu’un homme politique qui traite un million de pétistes [adhérents du Parti des
travailleurs, PT] de « race » dont il faut se débarrasser, commet, lui, une faute grave, qui
peut être sanctionnée par la loi.

[...]


Lire le texte en entier :


Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse mail pour vous abonner à notre lettre d’infos.

Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre

La dernière newsletter :

>>> Retour sur l’actualité politique et sociale au Brésil

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS