Filmes, débats et rencontres : la 18e édition du BEM a été un grand succès

Filmes, débats et rencontres : la 18e édition du BEM a été un grand succès

"Le cinéma contre la barbarie" était notre slogan pour cette édition. Il ne pourrait pas être mieux choisi : le cinéma brésilien existe et résiste.

Salle d’ouverture
Photo : Karollyne Hubert

À la veille des élections présidentielles qui clôturent quatre ans d’un gouvernement néofasciste, sous des menaces putschistes, le festival Brésil en Mouvements a proposé une programmation qui donne à voir un pays refusant de tomber.

Le cinéma devient un territoire de combat où le monde d’après se construit à partir des images et des liens que le documentaire rend possibles au présent. Les films de la sélection témoignent d’un embrasement – d’un désir d’avenir que la vague bolsonariste ne pourra pas éteindre. L’art et la lutte sont irréductibles.
Au-delà des 12 films, dont huit en avant-première française, il y a eu des débats avec des invités brésiliens et français. Nos invités nous ont donné de l’espoir de jours meilleurs à l’avenir. Leur existence et leur résistance sont un exemple et une fierté pour ceux qui luttent contre les fascismes.

Avec l’exposition "Résistance" de l’artiste Isabelle Mesquita, le festival a mis en avant les images et les enjeux des luttes sociales, d’histoires et de mémoires brésiliennes tissant ce puissant réseau de résistance et d’art.

Exposition Résistance
Photo : Karollyne Hubert

Une programmation qui donne à voir un pays refusant de tomber

Alexandre Wahraftig, réalisateur de « Panorama », a participé du débat sur le droit au logement avec Romain Gallart, de l’association APPUI, et Fatima Idrissi, du DAL 78, à partir de l’exemple des mouvements de sans-toit au Brésil et en France.

Séance Droit au Logement
Photo : Luisa do Amaral

La travesti et présidente de l’ANTRA Brasil Keila Simpson a parlé sur la transphobie et la lutte pour les droits des personnes LGBTQIA+ avec Giovanna Rincón, de Acceptesst, et Élisa Koubi, de Inter LGBT.

Séance Voies Queer : Résistances LGBTQIA+ : Elisa Koubi, Keila Simpson et Giovanna Rincon
Photo : Paloma Varon

La leader autochtone brésilienne Shirley Krenak représentant de l’ANMIGA(co-protagoniste du film « La mère de toutes les luttes, de Susanna Lira) e Clarisse da Silva, représentante et porte parole de la Jeunesse Autochtone de Guyane ont aussi échangé leurs expériences de lutte collective lors du débat Corps-territoire : Femmes en lutte, médié par Aurélie Journée-Diez, de CSIA-Nitassinan.

Séance Corps-Territoire : Femmes en Lutte
Photo : Karollyne Hubert

Uilton Oliveira, réalisateur de « Nos pas suivron les vôtres », a parlé de la résistance noir avec Leila Xavier, après les séances de son film et de « Sementes », de Éthel Oliveira et Júlia Mariano, sur l’augmentation de candidates noires après l’assassinat brutal de la conseillère Marielle Franco à Rio, en 2018.

Leila Xavier, Camilla de Moraes, Uilton Oliveira et Vânia Lima
Photo : Paloma Varon

En, pour couronner les échanges, le grand débat politique sur « Quel avenir pour la démocratie brésilienne », avec les imprescindibles points de vues de Keila Simpson, Shirley Krenak et Uilton Oliveira. Débat médié par Glauber Sezerino.

Un grand merci à ces associations françaises et brésiliennes et au public, qui a bien participé, a posé des questions, a débattu avec nos invités. Si la 18e édition est (presque) finie, les échanges et les apprentissages resteront.

A VOS AGENDAS :

Après la clôture de la première étape de BEM, nous vous invitons à notre séance hors les murs, avec le film « Adieu, Capitaine », de Vincent Carelli, le 29/09 à 19h30 au cinéma Saint-André des Arts.
 
// 29 /9 - SÉANCE SPÉCIALE : BRÉSIL EN MOUVEMENTS HORS LES MURS //
, 19h30 : ADEUS, CAPITÃO (Adieu, Capitaine) (2022), de Vincent Carelli et Tatiana Almeida l Brésil l 2022 l 172’ *avant-première en France
Saint-André des Arts : 30 Rue Saint-André des Arts, 75006 Paris

Le « capitaine » Krohokrenhum a mené un long mouvement pour reconstruire la mémoire du peuple Gavião. Dernier volet de la trilogie de Vincent Carelli, après "Corumbiara" et "Martírio", le film retrace des décennies d’une alliance enregistrée en vidéo, écrivant l’histoire de la résistance autochtone à partir du combat de ce leader. Co-réalisé avec Tita Almeida, il met en mouvement une mémoire que le pouvoir veut effacer. Cette année, Carelli a reçu le prix d’accomplissement historique du festival canadien Présence Autochtone.

*RENCONTRE avec Solange Bouffay, chercheuse et collaboratrice de Vídeo
nas Aldeias, animée par Beatriz Rodovalho, chercheuse et programmatrice
(Autres Brésils)

// INFOS PRATIQUES // http://cinesaintandre.fr/

Des moments d’échange pour tisser les solidarités

Pendant ses quatres jours, des partenaires du festival étaient présent·e·s, pour proposer de la littérature brésilienne, parler de la situation des droits humains au Brésil ou encore vous faire déguster des produits naturels tout droit venus du Brésil.

 

Photo : Karollyne Hubert Editions Anacoana, Politis et Guaypi

« Brésil en Mouvements » c’est l’occasion de tisser des liens, consolider les échanges et les solidarités !

Photos : Maria Guerra et Karollyne Hubert

Remerciements

Nous remercions donc les partenaires qui ont permis la réalisation de cette nouvelle édition de Brésil en Mouvement, la Fondation Gabriel Péri , Mairie de Paris et la Mairie du 14éme, mais également Mediawen, Escorbiac, les Éditions Anacaona, ainsi que Guayapi. Merci également aux nos partenaires culinaires Cachaça Thoquino, Aromas da Vivi et Restaurant Tupinamba.

Merci à nos précieux partenaires communications : Basta, Politis et Nouveaux Espaces Latinos.

Merci à l’équipe du cinéma Les 7 Parnassiens, pour leur accueil bienveillant.

Mille mercis enfin à tou·te·s les bénévoles, sans qui BEM n’aurait pas pu se réaliser !

Merci aux généreux donateurs et généreuses donatrices de la campagne HelloAsso !

Vive le cinéma brésilien. Vive la Cinemateca Brasileira.

On vous attend déjà pour la 19e édition en 2023 !

Photo : Karollyne Hubert

Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésils !

Inscrivez vous

Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> Accord UE-Mercosur, Agro-industrie, Droits humains : Le Brésil après l’élection de Lula

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS