Recherche par thématique

Favelas | Périphéries

158 articles

Covid-19 au Brésil : la plus grande favela de São Paulo lutte contre la pandémie et la perte de revenus Heliópolis met en place des mesures communautaires

 | Par Arthur Stabile, Caio castor, Ponte Jornalismo

Les habitants nous montrent les mesures de protection applicables au sein de leur communauté où 70% des familles ont vu leur revenu diminuer au cours du mois dernier. « Heliopolis contre le Coronavirus » renforce l’importance du projet de revenu de base d’urgence pour les travailleurs et travailleuses informel.les, indépendant.es et à revenu non fixe.

Lire l'article

Brésil : le funk des favelas criminalisé

 | Par Radio France International, Sarah Cozzolino

[Podcast] Au Brésil, après la samba et la capoeira, le funk est désormais vu comme une activité criminelle par les forces de l’ordre au Brésil. Sans doute parce que les protagonistes de ce style de musique et de cette culture sont noirs, jeunes, et originaires de favelas. (Rediffusion du 30 janvier 2020)
C’est dans ces quartiers pauvres qu’ont lieu les « baile funk », de grandes fêtes à ciel ouvert où les habitants se rendent au péril de leur vie.

Lire l'article

« La vie de nos mères est en jeu » : Lettre des enfants d’employées domestiques sans quarantaine

 | Par Collectif

Aujourd’hui, 6,3 millions de personnes sont employées domestiques au Brésil. Travail fortement dominé par l’informalité et des modes esclavagistes, il est aussi quasi exclusivement fait par des femmes : 93% des employées domestiques sont des femmes dont 61.6% sont noires. Voici l’appel urgent des filles et fils des employées domestiques craignant pour la vie de leurs mères.

Lire l'article

Le cinéma d’Adirley Queirós comme esthétique de l’auto-construction Brasília filmée depuis sa périphérie : le cinéma d’Adirley Queirós comme esthétique de l’auto-construction

 | Par Claire Allouche

Décpuvrez le cinéaste brésilien Adirley Queirós qui propose une esthétique de l’auto-construction depuis Ceilândia, sa périphérie natale, face au moderniste de Brasília. Trois longs métrages à ce jour – A cidade é uma só ? (2011), Branco sai, preto fica (2014) (Brésil en Mouvements 2015), Era uma vez Brasília (2017)

Lire l'article

Avec les innondations toxiques, l’impunité des entreprises minières va encore plus loin Entretien avec le Mouvement des personnes atteintes par les barrages

 | Par Luc Duffles Aldon, MAB- Mouvement des personnes atteintes par les barrages

Après les innondations de janviers 2020, les pertes humaines et les dommages physiques causés ne semblent pas pour autant être l’unique résultat d’événements climatiques extraordinaires. Autres Brésils a discuté avec le Mouvement des personnes atteintes par les barrages (MAB) pour mieux comprendre le lien entre les crimes de Mariana et Brumadinho et la gravité des innodations.

Lire l'article

AmarElo, Emicida revendique le droit à la tendresse

 | Par André Caramante, Antonio Junião, Ponte Jornalismo, Sérgio Silva

Ecrire un CD comme qui enverrait une lettre d’amour, bourrée de thèmes comme paysages, rêves, amitiés, paternité et foi. Emicida se tourne vers les affects, en revendiquant le droit à la tendresse. « On ne peut pas restreindre notre existence à une oppression qui n’a pas été créée par nous », dit Emicida en conversation exclusive avec Ponte.

Lire l'article

Lettre de la société civile pour l’annulation du processus électoral à médiateur externe du bureau du défenseur public à Rio de Janeiro

 | Par Collectif

Très préoccupé par le mode d’organisation du processus électoral à Médiateur externe du Bureau du Défenseur Public de l’Etat de Rio de Janeiro (DPE RJ) pour l’exercice biennal 2020-2021, l’ensemble des mouvements, collectifs, organisations et individus signataires de cette lettre viennent demander au Conseil supérieur de la DPE RJ d’annuler le processus électoral en cours.

Lire l'article

Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésil !

Inscrivez vous

Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> Votre abonnement à l’InfoLettre d’Autres Brésils

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS