Entretien avec Angela Mendes _ Blog Mediapart

, par Marilza de Melo Foucher

Angela Mendes, fille de Chico Mendes, un syndicaliste militant et défenseur de l’environnement, brutalement assassiné en décembre 1988 sur les ordres d’un grand propriétaire foncier. Membre de la direction du Conseil national des populations extractives, elle fait appel à la pression internationale pour garantir les droits fondamentaux sur le territoire, l’eau, la nourriture, l’éducation, la santé et l’air.

Pourriez-vous nous briefer ?

Je suis Angela Mendes, la fille de Chico Mendes, un syndicaliste militant et un défenseur de l’environnement qui a été brutalement assassiné en décembre 1988 sur les ordres d’un grand propriétaire foncier à Acre. Mon père a mené une lutte locale sociale, politique et après avoir lutté pour les droits des seringueiros, les travailleurs qui extraient le latex dans les plantations d’hévéa, il a étendu son combat à la sauvegarde de la forêt amazonienne. C’était un précurseur de l’écologie politique avec une vision globale. Il été membre fondateur du Parti des Travailleurs, la formation politique créée par Lula.

Photo de Cristina Uchôa/Glauco Faria

J’ai fait mes études supérieures en gestion de l’environnement et je travaille en tant que cadre dans ce domaine. Je suis membre du comité Chico Mendes et j’ai fait partie de la direction du Conseil national des populations extractives (CNS). Le comité Chico Mendes est un réseau d’amis, de compagnons militants et de syndicalistes, créé après l’assassinat de Chico pour mobiliser la société brésilienne et internationale autour de l’application de la justice et la punition des assassins de mon père et de son compagnon Ivair Higino, tué six mois avant lui. Le Conseil national des populations extractives – CNS - est un mouvement créé lors de la première réunion nationale des « seringueiros » travailleurs extracteurs du latex, dirigée par Chico Mendes à Brasilia en 1985, l’objectif étant toujours l’organisation et le soutien dans la lutte pour les politiques publiques relatives à la population extractive. Chaque année du 5 au 22 décembre, le groupe de jeunes du comité organise la semaine Chico Mendes.

Angela dans le pays de Chico Mendes, le candidat de l’extrême droite Bolsonaro a remporté les élections à la présidence du Brésil. Comment expliquer une telle régression ?

En fait, Acre n’a jamais donné la victoire aux candidats de gauche ; ici Lula, Dilma et enfin Haddad ont toujours perdu les élections. Au cours des 20 dernières années, le FPA- FRONT POPULAIRE DE L’ACRE est resté au pouvoir. Le PT a gouverné le municipe et l’État pendant ce temps. Je pense que nous avons besoin des analystes politiques pour expliquer cela, je ne peux pas trouver de réponse à cette question. La seule chose que je peux vous dire est que l’état de l’Acre a complètement changé avec les gouvernements de Lula et Dilma. L’état a grandement bénéficié des programmes importants de ses gouvernements.

[Lire la suite sur Le blog de Marilza de Melo Foucher]

Voir en ligne : Le blog de Marilza de Melo Foucher

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse mail pour vous abonner à notre lettre d’infos.

Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre

La dernière newsletter :

>>> CONFERENCE PUBLIQUE - Sang Autochtone : pas une goutte de plus !

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS