En janvier 2016, São Paulo en manque d’eau ?

, par A l’encontre

En octobre 2014, le manque d’eau se faisait sentir dans l’essentiel des zones résidentielles de São Paulo

Marzeni Pereira était un technicien de l’entreprise Sabesp, soit la Companhia de Saneamento Basico do Estado de São Paulo S.A. La Sabesp est une firme spécialisée dans la collecte, la distribution des eaux et le traitement des eaux usées. Elle a été fondée en 1973. Elle est cotée en Bourse depuis 1996 et fait partie de l’indice Bovespa, soit l’indice phare de la Bourse de São Paulo. Ce qui traduit son poids économique. Son capital est actuellement en mains privées à hauteur de 49,8% ; une part significative appartient à des investisseurs internationaux récompensés par le versement de dividendes attractifs. La Sabesp se développe dans de nombreux Etats du Brésil et dans divers pays, parmi lesquels le Costa Rica, l’Espagne, Israël.

Marzeni Pereira a été licencié par la direction de la firme en mars 2015. Un licenciement politique. Marzeni Pereira est un militant du PSOL (Parti du socialisme et de la liberté). A partir de son expérience et de ses qualifications professionnelles, suite à 22 ans de travail dans cette entreprise, il a mis en cause la politique de la Sabesp dans la gestion de l’eau de São Paulo, cette mégalopole de plus de 9 millions d’habitants. La crise actuelle d’approvisionnement en eau donne une actualité accrue aux questions et critiques faites depuis un certain temps par Marzeni Pereira.

Lire la suite sur : A l’encontre

Annonces