Des abus de la police ?

Le gouverneur de l’Etat Sao Paulo, Claudio Lembo, a reconnu qu’il y a pu y avoir des abus de la part de la police lors de la répression la semaine passée. Selon la Folha de Sao Paulo, l’institut médico-légal de Sao Paulo a vu arriver 272 corps criblés de balles au cours des cinq premiers jours d’émeutes. Selon le bilan publié par le secrétariat à la Sécurité, la vague de violences s’est soldée par 172 morts : 109 délinquants présumés, 33 policiers, 18 détenus, 8 gardiens de prison et 4 civils.

21 mai 2006

Annonces