Covid-19 au Brésil : Le nouveau ministre de la Santé démissionne Le prochain ministre de la Santé serait un général de l’Armée

 | Par Revista Forum

Le ministre de la Santé, Nelson Teich, vient de demander sa démission du gouvernement cette l’après-midi du vendredi 15 mai 2020. Elle était pourtant prévisible. Le ministre, nommé il y a moins d’un mois, était en désaccord avec le président brésilien sur l’utilisation de la chloroquine pour le traitement du Covid-19. Jair Bolsonaro aurait invité dès le début de la semaine le général Eduardo Pazuello à prendre en charge le ministère de la Santé.

Nommé le 17 avril, le ministre de la Santé, Nelson Teich, a été convoqué à une réunion au Palacio du Planalto – Palais de la présidence de la république- ce vendredi matin (15 mai 2020), après l’avoir été une première fois par le président brésilien le jeudi soir. Il est ensuite retourné au ministère de la santé et a annoncé sa démission peu de temps après.

Teich s’était mis dans la ligne de mire du président brésilien après avoir tweeté à plusieurs reprises en appelant à la prudence quant à l’utilisation de la chloroquine pour le traitement du covid-19. C’est un avis contraire à celui de Bolsonaro qui a publiquement désavoué le ministre.

Économiste de la santé

Nommé ministre de la santé à la suite du conflit entre Mandetta et Bolsonaro, Nelson Teich a abandonné sa fonction de médecin et la pratique de l’oncologie il y a plus de 30 ans, lorsqu’il est devenu lobbyiste et a commencé à se faire connaître comme un "économiste de la santé".

Sous la tutelle des militaires, en particulier du général Pazuello, nommé en même temps que lui secrétaire exécutif de ce portefeuille, le ministre a souvent avoué son manque d’information - y compris les stocks de masques ou la désignation des académies de sport et salons de beauté comme services essentiels. En moins de 30 jours de mandat, il a également subi de nombreuses humiliations publiques de la part de Bolsonaro.

Confus, Teich s’était aussi défendu des critiques de l’ancien président Lula, disant qu’il avait commencé sa carrière il y a 39 ans dans le Système Universel de Santé : un système qui n’a été créé qu’en 1988. Cela lui a cependant valu le label de communiste par la milice virtuelle de Bolsonaro lui reprochant de ne pas "s’aligner" sur le diagnostic du président concernant la chloroquine.

Par ailleurs, les secrétaires de la santé des différents États avaient révélé dès la fin avril que Nelson Teich ne les avait toujours pas reçus pour la coordination fédérale de la réponse au Covid-19. Les secrétaires décrivent Teich comme une personne "froide, distante, et sous tutelle politique ». Lors des réunions du mois de Mai, celui-ci était toujours accompagné du général Pazuello.

Le comportement du nouveau ministre, selon les secrétaires à la santé, diffèrait de celui de l’administration précédente. Sous la direction de Luiz Henrique Mandetta, le ministère a tenu des réunions quotidiennes avec les conseils des secrétaires à la santé, souvent en présence de l’ancien ministre.

Encore un général

Le numéro 2, potentiel futur Ministre, le général Eduardo Pazuello, a été nommé par le président Jair Bolsonaro lui-même. Sous sa gestion, c’est l’Armée qui s’occupe de la gestion politique et logistique de la pandémie. Au point où le général se permettait de dire qu’il avait des chiffres sur la pandémie qui divergent de ceux publiés par le ministère.

Le général est connu de celles et ceux qui suivent la montée en puissance des généraux dans les affaires publiques. En 2016, il avait été le coordinateur logistique des troupes de l’Armée pour les Jeux Olympiques et Paralympiques à Rio de Janeiro, travaillant à l’époque avec Braga Netto – aujourd’hui occupant le poste équivalent au chef du Gouvernement. Puis, après le coup d’État destituant Dilma Rousseff, il devient la coordination de l’opération dite humanitaire à Roraima, dans le nord du pays, connue sous le nom d’Opération Acolhida, en réponse à l’arrivée d’immigrant·es vénézuélien·nes cherchant refuge au Brésil. Peu de temps après, suite à l’intervention fédérale dans l’État et avec le soutien du général Sergio Etchegoyen, en charge du Cabinet présidentiel à la sécurité institutionnelle, il est nommé secrétaire de l’État de Roraima aux affaires intérieures.

Voir en ligne : URGENTE : Teich pede demissão do Ministério da Saúde ; general deve assumir

Agenda

Tous les événements

Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésil !

Inscrivez vous

Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> Info-lettre - Mai 2020

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS