Corruption : le président de la Chambre des députés en ligne de mire

, par Les Echos

Eduardo Cunha, président de la Chambre des députés, aurait touché au moins 5 millions de dollars de pots-de-vin. - Photo Evaristo Sa/AFP

L’enquête judiciaire sur le scandale de corruption au sein de Petrobras, la compagnie pétrolière publique, avance à grands pas. Premier visé parmi la cinquantaine d’hommes politiques impliqués : Eduardo Cunha, le très remuant président de la Chambre des députés, accusé d’avoir touché au moins 5 millions de dollars de pots-de-vin pour des contrats de forage en mer. Le procureur général de la République requiert la restitution d’un total de 40 millions de dollars (incluant d’autres affaires), le paiement de 40 millions d’amende et 184 ans de prison.

Les méthodes musclées de la justice brésilienne semblent payer : le groupe Camargo Corrêa, l’un des géants du BTP impliqués dans le scandale Petrobras, a accepté de restituer quelque 200 millions de dollars aux coffres publics en raison de la corruption non seulement à Petrobras, mais aussi dans les entreprises publiques d’énergie électrique et nucléaire.

Lire la suite sur : Les Echos

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse mail pour vous abonner à notre lettre d’infos.

Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment en modifiant vos paramètres sur votre compte et à travers le lien de désinscription.

La dernière newsletter :

>>> Esclavage et Quilombos au Brésil : une histoire toujours d’actualité Rencontre autour de la sortie du livre « Quilombos. Communautés d’esclaves insoumis au Brésil ».

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS