Communiqué de l’ARBRE sur la situation actuelle au Brésil

, par ARBRE

L’Association pour la Recherche sur le Brésil en Europe condamne les atteintes à la démocratie et la justice d’exception qui sévit actuellement au Brésil. Le 24 janvier 2018, au terme d’un procès sans preuves, marqué par de nombreuses irrégularités (dont l’annonce du verdict par une chaîne de télévision avant que celui-ci n’ait été rendu), l’ancien président Luiz Inácio Lula da Silva a été condamné à plus de 12 ans de prison pour faits de corruption passive et blanchiment d’argent. Donné favori dans les sondages, Lula voit réduites ses possibilités de se présenter aux élections présidentielles de 2018. La lutte contre la corruption, ce véritable fléau qui mine l’ensemble du système politique brésilien, est devenue une arme politique au service des élites au pouvoir, de l’extrême droite et de factions évangélistes depuis la destitution de la présidente Dilma Rousseff. La condamnation de Lula est le cas le plus emblématique des manquements répétés à l’État de droit qui visent indistinctement hommes politiques, syndicalistes, universitaires et représentants des minorités. L’Association pour la Recherche sur le Brésil en Europe condamne cette dérive des institutions et appelle à la tenue d’élections libres au Brésil.

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse pour vous abonner à notre lettre d’infos

La dernière newsletter :

>>> Info-lettre n°2-2018

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS