Comment la Coupe du monde de foot place la ville de Rio en état d’exception

, par Basta !

Le mouvement social qui agite le Brésil ne sort pas de nulle part : depuis deux ans, les mobilisations urbaines se succèdent contre les grands projets imposés d’en haut, sans aucune consultation publique. A Rio, des quartiers entiers sont « restructurés » au mépris du droit, et des milliers d’habitants de favelas sont expulsés pour cause de Mondial de foot et de Jeux Olympiques. Ce qui n’empêche pas de nombreux collectifs de résister et de construire des alternatives à cette gestion autoritaire de la ville.

Plus de 8 000 expulsions de logement en trois ans à Rio : tel est le premier bilan de la Coupe du monde de football organisée par le Brésil en 2014, suivie des Jeux Olympiques en 2016. Ce chiffre est avancé par RioOnWatch [1], un collectif d’organisations qui étudie les conséquences de ces deux méga-évènements sur les habitants et les communautés locales. Pour accueillir investisseurs et visiteurs, la ville de 6 millions d’habitants s’est lancée dans une restructuration urbaine, aussi vaste qu’autoritaire, imposée de façon opaque et sans participation des populations concernées.

Lire la suite sur Bastamag

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse mail pour vous abonner à notre lettre d’infos.

Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre

La dernière newsletter :

>>> Appel à dons : 2019, année de tous les défis

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS