Brésil : pour des élections propres, un outil “Do it yourself” de surveillance

 | Par Janet Gunter

Élèves forcés, par leur professeur, de scander le nom de candidats politiques dans une école. Fonctionnaires licenciés pour manque d’engagement dans la campagne électorale de leurs supérieurs. Toitures en zinc échangées contre des voix. Vente publique à grande échelle de données personnelles des électeurs aux militants. Menaces de mort à ceux qui dénoncent des violations du code électoral. Bienvenue dans le côté obscur des élections brésilienne.

Global Voices

Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésils !

Inscrivez vous

Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> [Festival Brésil en Mouvements 18ème édition] L’affiche est arrivée !

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS