Brésil : Lula vole au secours d’une présidente contestée

, par Libération

Luiz Inácio Lula da Silva, samedi à São Bernardo do Campo. A l’arrière-plan, José "Pepe" Mujica, ancien président de l’Uruguay. (Photo Ricardo Stuckert. Instituto Lula)

« J’ai repris mon envol », a proclamé samedi Luiz Inácio Lula da Silva. L’annonce est lyrique mais pas anodine : l’ancien président du Brésil revient dans l’arène politique, plus de cinq ans après l’avoir désertée. Il s’exprimait à São Bernardo do Campo, cité ouvrière de la banlieue de São Paulo où son mythe a pris racine : il y fut métallo, à 14 ans, dans l’automobile, puis leader syndical, fondateur du Parti des travailleurs (PT), député et devint enfin président de la République, de 2003 à 2011.

La veille, interrogé par une station de radio du Minas Gerais, Lula avait déjà reconnu qu’il n’excluait pas de se représenter à la magistrature suprême pour l’échéance de 2018. A la question « Serez-vous candidat ? », il avait répondu : « Je ne peux pas dire que je le serai, ni que je ne le serai pas. […] Mais une chose est sûre : si l’opposition pense avoir gagné d’avance et que le PT est fini, qu’elle sache que, si c’est nécessaire, j’irai au combat et je me battrai pour l’empêcher de l’emporter. »

Lire la suite sur : Libération

Annonces