Brésil : Le prix de l’énergie

 | Par Gilberto Ferreira da Costa

Au Brésil, 50 ouvrages hydroélectriques sont actuellement en construction provoquant le déplacement de quelques 50.000 familles. De plus, la construction de 494 nouveaux barrages est prévue d’ici 2015 avec, pour conséquence, le déplacement d’environ un million de personnes.

Les sociétés civiles des pays du Nord prennent conscience du fait que derrière le « bas » prix de l’énergie nucléaire se cache un coût invisible pour les générations futures chargées de recycler les déchets radioactifs. De même, au Brésil, il y a une prise de conscience de certains impacts négatifs d’une forme de production d’énergie pourtant sensée être parmi les plus propres : l’énergie hydroélectrique.

Expulsés de leurs terres, les petits paysans sont séparés de leurs moyens de subsistance qui leur assuraient l’alimentation et une certaine dignité dans la pauvreté. Les personnes affectés par les constructions des 1369 barrages - dont 1.059 sont en opération actuellement - se comptent en millions. Beaucoup d’entre elles se retrouvent dans les banlieues des villes avec très peu d’argent qui ne peut leur assurer un retour à la terre. Le MAB, mouvement des personnes atteintes par les barrages, s’insurge contre le modèle énergétique du gouvernement brésilien et la voracité de Tractebel qui ne cherche qu’à construire des barrages vite et à bon marché.

[...]

Voir en ligne : Brésil : Le prix de l’énergie

Agenda

Tous les événements

Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésil !

Inscrivez vous

Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> Appel à dons pour le festival
« Brésil en Mouvements » 2020 - 16e édition

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS