Bolsonaro, le début de la fin ?

 | Par Patrick Piro, Politis

Départ de ministres, gestion irresponsable de la crise du coronavirus, vigilance des militaires : le président d’extrême droite est de plus en plus isolé politiquement et la perspective d’un processus de destitution se profile désormais.

La démission du ministre de la Justice du Brésil, Sérgio Moro, pourrait bien donner le signal de ralliement qu’attendait une part grandissante de la classe politique au Brésil : l’enclenchement d’une procédure de destitution de Jair Bolsonaro devient désormais.

La démission du ministre de la Justice du Brésil, Sérgio Moro, pourrait bien donner le signal de ralliement qu’attendait une part grandissante de la classe politique au Brésil : l’enclenchement d’une procédure de destitution de Jair Bolsonaro devient désormais crédible. Certes, un tel projet fermentait depuis longtemps à gauche, où se regroupent les plus fermes opposants au président d’extrême droite. Il restait cependant une hypothèse d’école tant il semblait peu réaliste d’y faire adhérer au moins deux tiers des députés fédéraux pour le rendre effectif. Le système politique brésilien, doté de nombreux partis plus ou moins opportunistes, a créé un important ventre mou de parlementaires suivistes de l’exécutif (le Centrão), assurant au président brésilien une réserve de voix suffisante pour contrer une manœuvre de destitution, en dépit de l’accumulation de ses turpitudes et outrances. Cependant, le rapport de force parlementaire est en train d’évoluer rapidement sous l’effet conjoint de la crise du coronavirus, de dissensions internes au gouvernement et d’appétits politiques grandissants.

Lire la suite sur Politis

Voir en ligne : Brésil : Bolsonaro, le début de la fin ?

Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésil !

Inscrivez vous

Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> ERRATUM : Elections Municipales - Campagne de don pour les Mères de Mai

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS