Barrages : pour quoi faire et pour qui ?

 | Par Marco Antonio Trierveiler

Entretien avec Marco Antonio Trierveiler

« L’eau et l’énergie ne peuvent pas être considérées comme des marchandises. Elles doivent être au service et sous le contrôle du peuple brésilien » C’est le point de vue de Marco Antonio Trierveiler, coordinateur du Movimento dos Atingidos por Barragens [Mouvement des personnes affectées par les barrages, MAB] .

Trierlveiler rappelle que le Brésil se situe en 5ème position au monde en ce qui concerne le prix payé pour l’électricité. Il estime que le prix de la production de l’énergie électrique tourne autour de six centimes de reais le kW. Cependant le consommateur paie ce même kW entre 30 et 63 centimes.

Dans l’entretien qui suit, il critique la construction de nouvelles usines hydroélectriques et fait état de populations qui souffrent des conséquences de ces nouvelles installations.

Trielveiler remet en cause également le mode de production d’énergie au Brésil et pose la question suivante : pour qui et pour quelles finalités manque-t-il et est-il nécessaire de produire plus d’énergie électrique ? A qui cette énergie profite-t-elle ? Si cette énergie venait à manquer quelle serait la meilleure forme (technique) de la produire ?

[...]


Lire l’entretien :


Source : MST - 24/09/07

Traduction : Roger-Fatima Guilloux pour Autres Brésils


Agenda

Tous les événements

Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésil !

Inscrivez vous

Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> Le festival Brésil en Mouvements commence demain !

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS