Augmentation du SMIC



Le président Luiz Inacio Lula da Silva, en réunion avec des représentants de syndicats qui ont participé à " la Marche pour un SMIC digne " (Por um Salário Mínimo Digno), a annoncé qu'il demanderait au Congrès une augmentation du salaire minimum dans le cadre du budget 2005.

Le salaire minimum brésilien passerait ainsi de 260 reais aujourd'hui à 300 reais (environ 84€). Le montant proposé par le gouvernement reste cependant en dessous de celui demandé par les syndicats qui était de 320 reais.

Les manifestants ont marché pendant trois jours avant d'arriver à Brasilia pour la rencontre avec le président et ses principaux ministres José Dirceu, Antonio Palocci, Jaques Wagner, Luiz Dulci e Ricardo Berzoini.

Le président a reçu 30 représentants des six syndicats les plus importants parmi ceux qui organisaient la marche. Pendant la réunion, Paulo Pereira da Silva, président de Force Syndicale, a rappelé que, pendant la campagne présidentielle, Lula avait promis de doubler le Smic. A la fin de deux ans de gouvernement, le Smic a seulement été augmenté de 5%.
Lula a expliqué que cela est dû aux difficultés de la Sécurité sociale et au manque de ressources : le Smic ne peut pas dépasser les 300 reais.

Mais tout n'est pas décidé, car la loi doit être votée par le Congrès National et le Sénat, et les syndicalistes promettent de faire encore beaucoup de pression sur les députés et les sénateurs pour que l'augmentation du Smic soit plus importante.

Selon les données de Département Intersyndical de Statistiques et d'Etudes Socio-Economiques, en 2002, approximativement, plus de 21 millions de personnes gagnaient au maximum un salaire minimum au Brésil.


Source : Agência Carta Maior - 15 décembre 2004

Annonces