Au Brésil, une minijupe fait scandale

 | Par Lamia Oualalou

Au Brésil, on ne l’appelle plus que la « blonde à la minijupe », mais Geisy Arruda se serait bien passée d’une telle renommée. La jeune femme de vingt ans est au centre d’une affaire qui émeut tout le pays, et souligne à quel point l’image qu’on se fait d’un Brésil « libéré » est parfois erronée.
L’histoire a commencé le 22 octobre quand l’étudiante en tourisme arrive à l’université privée Bandeirante, dans l’État de Sao Paulo, vêtue d’une robe rose très courte. Son arrivée provoque une émeute : quelques étudiants commencent à l’agresser, puis c’est l’effet panurge : ils sont bientôt près de 700 à la poursuivre dans les couloirs de la faculté en la traitant de « pute ». Un groupe d’amis et de professeurs l’aide à se cloîtrer dans une salle de classe, pour éloigner la meute. Samba !

Agenda

Tous les événements

Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésil !

Inscrivez vous

Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> [Dossier Presse] : 16e édition du festival de documentaire Brésil en Mouvements - 2 au 4 octobre à Paris

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS