Au Brésil, la double peine des femmes

Si le pays s’est ému du récent viol collectif d’une adolescente de 16 ans, les agressions sexuelles, largement sous-estimées, y sont rarement punies. Et les victimes souvent stigmatisées dans une société très patriarcale.

Source : A Brasília, le 29 mai, lors d’une manifestation contre les violences faites aux femmes. Photo Ueslei Marcelino. Reuters

Etaient-ils 28, 33 ou 36 hommes à s’acharner sur elle ? Le viol collectif d’une adolescente de 16 ans à Rio de Janeiro met le Brésil en émoi. La victime, dont l’identité n’a pas été révélée, a été droguée avant d’être violentée. A son réveil, elle était aux prises avec une horde d’agresseurs en armes. « Plus de 30 l’ont engrossée », ricane l’un d’eux, dans une vidéo tournée au téléphone et postée sur les réseaux sociaux. Apparue sur le compte d’un certain « Michel », elle était accompagnée du message : « Ils ont ravagé la fille, vous voyez ce qu’on veut dire ou pas ? Ha ha ha. » On y voit la jeune fille nue et apparemment inconsciente, tandis que des violeurs hilares se livrent à des attouchements sur elle.

Lire la suite sur : Libération

Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésil !

Inscrivez vous

Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> ERRATUM : Elections Municipales - Campagne de don pour les Mères de Mai

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS