Au Brésil, la coopération entre entreprises et ONG peut-elle sauver la forêt ?

, par Novethic

La protection des forêts était ce mardi au cœur des discussions de la COP21, notamment dans le cadre de l’Agenda des solutions (ou Lima Paris Action Agenda). Car partout dans le monde, celles-ci sont menacées. Or la déforestation est responsable de 10 à 20 % des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial. Au Brésil, un pays particulièrement touché, une coalition de plus d’une centaine de membres, de tous horizons, a été lancée il y a un an pour lutter ensemble contre ce fléau. Une initiative pleine de bonnes intentions mais qui doit encore faire ses preuves.

Entre janvier et juillet 2015, l’Amazonie brésilienne a perdu 6 000 km2 de forêt. Rodrigo Baleia / Agencia Estado - AFP

Entre janvier et juillet de cette année, l’Amazonie a perdu 6 000 km2 de forêt, rien que dans sa partie brésilienne. C’est l’équivalent de la surface du département de la Manche ! Sur cette période, la déforestation a augmentée de 16 % dans le pays alors que le Brésil annonçait l’an dernier avoir réussi à inverser la tendance.

Dans ce pays, l’agriculture est une richesse. Ses 57 millions d’hectares cultivés, en constante augmentation, fournissent des produits agricoles à toute la planète (le Brésil devrait bientôt devenir le premier exportateur agricole mondial) : en soja pour le bétail américain et européen ou en biocarburants notamment. C’est le principal poste d’exportation et la principale source de devises.

Lire la suite sur : Novethic

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse mail pour vous abonner à notre lettre d’infos.

Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre

La dernière newsletter :

>>> Brésil en Mouvements 14e édition, du 19 au 23 septembre !

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS