Au Brésil, l’impunité perdure dix ans après l’assassinat de soeur Dorothy Stang

, par ccfd


© CCFD-Terre Solidaire

Dix ans après sa mort, le souvenir de la religieuse, symbole de la lutte pour la Terre et pour la défense de l’Environnement, est encore très vif au Brésil. Mgr Enemésio Lazzaris, Président de la Commission Pastorale de la Terre, dans une interview exclusive pour le CCFD-Terre Solidaire, dénonce un climat de violences et d’impunité qui perdure encore aujourd’hui.

Il y a dix ans, le 12 février 2005, Sœur Dorothy Mae Stang, religieuse américaine, était assassinée de six balles dans le corps par deux hommes de main mandatés par de grands propriétaires terriens. Elle se rendait au Projet de Développement Durable (PDS) « Esperança », un campement de petits agriculteurs situé à une cinquantaine de kilomètres d’Anapu, une commune du Sud de l’état du Pará, au cœur de l’Amazonie Brésilienne.

Née en 1936, dans l’état de l’Ohio, la religieuse appartenait à la Congrégation des sœurs de Notre Dame de Namur. Elle était également membre de la Commission Pastorale de la Terre (CPT), un partenaire historique du CCFD-Terre Solidaire. Elle avait décidé, dans les années 1970, d’aller vivre en Amazonie pour y partager son existence avec des petits paysans et les aider à faire respecter leurs droits face à l’omnipotence des grands propriétaires terriens qui occupent le plus souvent illégalement des terres appartenant à l’État. Ce combat pour la justice lui sera fatal.

Lire la suite sur ccfd-terresolidaire

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse mail pour vous abonner à notre lettre d’infos.

Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre

La dernière newsletter :

>>> Deux événements Autres Brésils au mois de juin.

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS