Atelier de présentation des résultats, Projet CAPES-Cofecub Reconfigurations territoriales et réélaborations identitaires en Amazonie brésilienne

Projet CAPES-Cofecub
Reconfigurations territoriales et réélaborations identitaires en
Amazonie brésilienne
Coord. François-Michel Le Tourneau et Roberto Araújo

Atelier de présentation des résultats

Vendredi 22 décembre 2017
de 9h à 13h, EHESS (105, bd Raspail), salle 4

Cet atelier propose une réflexion collective sur la façon d’appréhender les réélaborations identitaires et les reconfigurations territoriales actuellement à l’œuvre en Amazonie brésilienne. Le Brésil possède un cadre normatif multiculturel articulé à des catégories ethno-légales – Indiens, Quilombolas, Populations traditionnelles – auxquelles sont associés des territoires – Terre Indigène, Aire quilombola, Unités de Conservation, etc. Les collectifs des enquêtes menées s’inscrivent dans des contextes sociaux où les auto-identifications sont labiles et parfois réversibles, ce qui engendre des disputes internes entre des personnes de même condition sociale. En mettant au cœur de nos analyses les dynamiques sociologiques inscrites dans le temps et l’espace, nous proposons un autre regard sur les conflits sociaux et territoriaux en Amazonie, qui échappe à la configuration « grands » versus « petits ». Or comment étudier ces reconfigurations identitaires et territoriales dans un contexte politique marqué par un fort recul des droits sociaux et par une pression accrue du grand capital sur les terres et les ressources naturelles ? Dans ce contexte, quel positionnement épistémologique et politique le chercheur se doit-il d’adopter ? Quels sont effets sociaux et politiques de ces analyses et quelles en sont les conséquences pour les populations ?

Programme

9h15 Ouverture

9h30 – 11h00 Présentation des résultats

  • ÉMILIE STOLL – UMR 208 Paloc, IRD
    Comment appréhender l’étude des labilités identitaires en Amazonie
    brésilienne ? Considérations épistémologiques.
  • VÉRONIQUE BOYER – Mondes Américains, CNRS
    L’ethnicité pour sortir de l’invisibilité : les revendications
    identitaires comme vecteur de recompositions territoriales (État du
    Pará, Brésil).
  • FRANÇOIS-MICHEL LE TOURNEAU – iGLOBES, CNRS-University of Arizona
    Du local au global. Liens entre identités, gouvernance des territoires
    et jeux d’échelles.
  • CHANTAL MEDAETS – CAPES, CREDA/IHEAL, Université Paris 3
    La figure de « l’indien » au sein du répertoire de récits oraux de
    la région du bas-Tapajós.
  • EDNA ALENCAR – Universidade Federal do Pará, PPGSA
    Gestão de recursos naturais, conflitos sociais e dinâmica territorial
    na RDS Mamirauá (Estado do Amazonas).
  • RICARDO FOLHES – Universidade Federal do Pará, ICSA ; Universidade de
    Brasília, CDS
    « Grands blancs des plaines d’inondation » et « caboclos de terre
    ferme » : relations de pouvoir chez les populations riveraines
    d’Amazonie brésilienne.
  • ROBERTO ARAÚJO – Museu Paraense Emílio Goeldi, PPGCA
    La reconnaissance sociale problématique des populations rurales au
    Brésil.

11h15 – 12h15 Intervention des discutants

  • MARK HARRIS
    University of St Andrews
  • Sonia Magalhães Barbosa
    Universidade Federal do Pará, PPGSA e PPGAA, professeur invité Univ.
    Paris 13
  • Benoît de l’Estoile
    Centre Maurice Halbwachs, ENS, CNRS

12h15-13h00 Discussion générale

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse pour vous abonner à notre lettre d’infos

La dernière newsletter :

>>> Info-lettre n°2-2018

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS