Amarildo, le disparu qui réveille enfin le Brésil

, par Jean-Mathieu Albertini

Amarildo rentre chez lui après une bonne partie de pêche. C’est le passe-temps préféré de ce maçon d’un quarantaine d’années, père de six enfants. Mais Amarildo de Souza n’habite pas dans un quartier classique : il vit à Rocinha, la plus grande favela de Rio de Janeiro.

Ce jour-là, la police fait une descente. Sur le pas de sa porte, Amarildo doit suivre des agents pour « vérification ». C’était le 14 juillet. Depuis, Amarildo a disparu.

Lire la suite

Annonces