14e Trophée Brésilien ’femmes de la presse’ Double-nomination de la Revue AzMina

 | Par Carolina Oms, Revista AzMina

La double-nomination de AzMina dans le cadre du trophée marque une reconnaissance de la qualité du travail accompli par la Revue. Les votes sont ouverts jusqu’au 2 mars.

L’application « PenhaS » pour lutter contre les violences de genre a été désignée parmi les meilleurs projets et la directrice exécutive, Carolina Oms, a été nommée dans la catégorie Journaliste entrepreneure.

Traduction de Du DUFFLES pour Autres Brésils
Relecture de Marie-Hélène BERNADET

Le prix national « Femmes de la Presse » est organisé par le Média IMPRENSE, il a comme objectif de diffuser le travail des femmes dans le secteur de la Communication dans tout le Brésil et de contribuer à la lutte pour le droits des femmes.

AzMina et PenhaS sont nommées pour le Trophée Femme de La Presse

2020 a commencé avec de bonnes nouvelles pour AzMina ! Nous sommes finalistes dans deux catégories du Trophée Femme de La Presse. PenhaS, application développée par AzMina pour lutter contre la violence faite aux femmes, a été désignée meilleur projet du thème des femmes. Et notre directrice, Carolina Oms, a été nommée dans la catégorie Journaliste entrepreneure.

En 2019, à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, le magazine AzMina lance PenhaS, une application pour lutter contre les violences faites aux femmes.

L’application permet de dialoguer dans un environnement sûr et de créer un groupe de protection pour demander de l’aide d’urgence. Elle fournit en outre des informations sur les droits et le réseau de protection des femmes.

« Il y a beaucoup à faire pour mettre fin aux abus faits aux femmes et PenhaS est l’une des initiatives collaborant à la cause de la lutte contre ces violences. Nous pensons que la personne ou le groupe habilité est sujet de son propre changement » affirme la journaliste Marilia Taufic, coordinatrice volontaire du projet d’AzMina.

Nommée en référence à la Loi Maria da Penha sur les violences contre les femmes, l’application est conçue à partir d’expériences vécues. Elle est développée depuis plus d’un an sous la coordination de Marilia Taufic et sous la supervision de spécialistes du domaine telle que la procureure de justice Silvia Chakian du GEVID (groupe d’affrontement des violences domestiques) du bureau du procureur de l’État de Sao Paulo. Le contenu de l’application, outil important de sensibilisation à la cause des violences faites aux femmes, est entre les mains de Carolina Oms, fondatrice de la revue AzMina.

La mise en place de groupes de discussion avec plus d’une trentaine de femmes de classes sociales et d’âges différents a constitué une part importante du processus d’élaboration du projet.

Être nommé est déjà un immense honneur pour AzMina. Le choix du vote appartient maintenant au public !

Le prix Trophée Femme de Presse comporte 18 catégories. Il vise à promouvoir le travail des femmes dans le domaine de la communication dans tout le Brésil et à faire entendre la cause des droits des femmes.

Dans la catégorie Meilleur projet du thème des femmes, PenhaS est en concurrence avec d’autres projets importants admirés par AzMina : ONU Mulheres, Think Olga, Blogueiras Negras, Nós, Mulheres da Periferia, Não me Kahlo (Je ne la ferme pas), Universa, Huffpost Brasil – Mulheres, Blogueiras Feministas et Agência Patrícia Galvão.

Dans la catégorie Journaliste entrepreneure, Carol figure aux côtés de grandes journalistes : Cristina De Luca (The Shift), Kátia Brasil (Amazônia Real), Mara Luquet (MyNews) et Natalia Viana (Agência Pública).

En 2017, le magazine AzMina a remporté le trophée Femme de presse dans la catégorie du meilleur projet journalistique.

Informer, créer des réseaux de protection et agir. La lutte d’AzMina contre les violences faites aux femmes passe par toutes ces étapes. Cela commence par la prise de conscience de nos droits et des violences que nous subissons, cela passe par la création et le développement d’un réseau de soutien qui nous permette d’aider ces femmes lorsqu’elles en ont besoin, et cela débouche sur des actions qui mettront fin à la relation de violence.

« L’affrontement des violences faites aux femmes ne se limite pas seulement à la question du combat, mais inclut également les dimensions de prévention, d’assistance et de garantie des droits des femmes, et PenhaS se distingue par sa capacité à rassembler tous ces fronts », déclare Chakian.

L’application PenhaS s’est efforcée de rassembler et de faciliter toutes les phases de ce processus. S’informer sur les postes de police pour femmes, parler des violences subies tout en restant anonyme, produire des preuves contre l’agresseur ou retracer son chemin jusqu’aux points d’accueil et de dénonciation et tant d’autres actions rassemblées en une seule et même plateforme.

De nombreuses femmes ne se rendent compte qu’elles sont victimes de violence qu’après s’être informées sur la loi Maria da Penha ou après avoir lu les rapports sur les violences subies par d’autres femmes. Avec l’application PenhaS, chacune peut avoir accès à l’information, au dialogue, au soutien et à un réseau d’accueil. Le tout en un seul et même point.

En savoir plus sur Carol et AzMina.

Carolina est Directrice exécutive du magazine AzMina. Journaliste diplômée de l’Université de São Paulo (USP), son travail unit communication et technologie dans la lutte contre les violences faites aux femmes.

À São Paulo et à Brasília, elle couvrait les domaines de l’économie, du politique et du judiciaire pour le journal Valor Econômico et pour Folha de S. Paulo. Suite à un séjour en Inde en tant que reporter, elle a décidé de consacrer sa carrière à une cause qui aurait un impact social et a commencé à diriger le magazine AzMina à plein temps.

Depuis 2018, c’est elle qui veille sur AzMina, ayant été la principale responsable de la structuration financière de l’organisation. En d’autres termes, cela signifie que jusqu’en 2018, la majeure partie de ce qu’AzMina faisait dépendait de travail bénévole - et a donc, pour cela, failli disparaître.

Carol s’est donc attachée à élaborer un projet d’entreprise pérennisant l’organisation et son travail. En 2019, AzMina comptait, pour la première fois, sur des employées rémunérées à plein temps. Depuis lors, l’équipe n’a fait que s’agrandir accompagnant le nombre de projets et de nouveautés qui ne cessent d’arriver.

Voir en ligne : Revista AzMina

Agenda

Tous les événements

Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésil !

Inscrivez vous

Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> [Dossier Presse] : 7 jours avant le festival de documentaire Brésil en Mouvements - 2 au 4 octobre à Paris

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS