Une enquête ouverte pour trafic d’influence contre l’ex-président brésilien Lula

, par Le Monde

PAULO WHITAKER / REUTERS

Le scandale de corruption Petrobras qui agite depuis des mois le Brésil a pris, jeudi 16 juillet, une nouvelle tournure. Au moment même où l’on apprenait qu’un des délateurs de l’affaire accusait l’influent président de la Chambre des députés Eduardo Cunha, membre du Parti du mouvement démocratique brésilien (PMDB, pilier de la coalition au pouvoir), d’avoir exigé 5 millions de dollars (4,5 millions d’euros) de pots-de-vin, le parquet fédéral ouvrait une enquête contre Luiz Inacio Lula da Silva pour trafic d’influence.

L’ancien chef d’Etat (2003-2010) est accusé d’avoir intercédé auprès de dirigeants étrangers en faveur du géant brésilien du BTP Odebrecht. La plus importante société de construction-ingénierie d’Amérique latine, qui s’est vue confier les grands chantiers des Jeux olympiques de Rio 2016, est emportée dans la tourmente de l’affaire Petrobras depuis l’arrestation en juin de son président Marcelo Odebrecht. Selon le parquet, le conglomérat a piloté un cartel d’entreprises du bâtiment accusées de s’être entendues sur des prix et d’avoir surfacturé des travaux effectués pour la compagnie pétrolière nationale.

Lire la suite sur : Le Monde

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse pour vous abonner à notre lettre d’infos

La dernière newsletter :

>>> Infolettre n°6 - 2017

Réseaux sociaux

PNG - 2.2 ko
PNG - 2 ko

Flux RSS

PNG - 1.4 ko

Abonnez-vous au flux RSS