Retour des manifs de droite au milieu d’une crise politique interminable

, par Révolution Permanente

Philippe Alcoy
Publié le 5 décembre 2016

Photo : Révolution permanente

Le Brésil n’est plus synonyme de fête, plages et football. En tout cas, en terme de politique, le pays est devenu plutôt synonyme de « crise politique permanente », interminable. Cela s’ajoute au caractère structurellement corrompu de la caste politicienne brésilienne. C’est effectivement encore à cause de la corruption que, dimanche dernier, les secteurs les plus conservateurs et réactionnaires de la société brésilienne ont repris les rues de plusieurs grandes villes. Cortèges plus petits mais discours toujours aussi droitiers.

Philippe Alcoy

La semaine dernière, les députés brésiliens ont adopté une série de lois dites « anti-corruption » mais dont la version initiale a été amendée. Ces amendements allaient dans le sens de limiter certaines prérogatives du pouvoir judiciaire concernant notamment les enquêtes anti-corruption. C’est une mesure qui cherchait clairement à protéger les politiciens des partis dominants qui sont tous, sans exception, embourbés dans des affaires de corruption.

Cette manœuvre des députés brésiliens répond à une dispute par en haut où le pouvoir judiciaire veut s’attribuer de plus en plus de pouvoirs pour interférer dans la vie politique, mais toujours dans le sens de favoriser les intérêts et les plans des capitalistes locaux et du capital international. Comme affirme Diana Assunção dans Esquerda Diario : « d’une part les politiciens putschistes cherchent de la stabilité pour le gouvernement de [Michel] Temer sur la base de l’impunité de tous les corrompus. D’autre part, le STF [le Tribunal Suprême Fédéral] et les membres de l’opération Lava-Jato [opération anti-corruption du pouvoir judiciaire] veulent protéger leurs super-pouvoirs. Cependant, ils sont tous unis pour appliquer le plan d’austérité contre les travailleurs ».

Lire la suite sur : Révolution permanente

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse pour vous abonner à notre lettre d’infos

La dernière newsletter :

>>> Infolettre n° 2 - 2017

Réseaux sociaux

PNG - 2.2 ko
PNG - 2 ko

Flux RSS

PNG - 1.4 ko

Abonnez-vous au flux RSS