Rassemblement de solidarité avec le Brésil

, par Alerte France Brésil

À l’initiative du collectif Alerte France Brésil :
Rassemblement samedi 13 mai à 15h place de la république !
Venez nombreux !

CONTRE LE COUP D’ÉTAT ET LA DESTRUCTION DES ACQUIS SOCIAUX.

La mondialisation telle que nous la connaissons vit une situation de crise aiguë qui comportent de multiples dimensions ; culturelles, économiques, politiques et sociales. Cette crise globale se décline néanmoins en variantes nationales. Au Brésil, un coup d’État d’un nouveau type, marqué par le processus anti-démocratique de destitution de la présidente Dilma Rousseff, a engendré une situation de chaos qui semble loin de trouver une issue.

L’actuelle situation économique, sociale et politique du Brésil est particulièrement alarmante. La destitution de Dilma Rousseff a comme toile de fond le désir de mettre en œuvre une politique d’austérité économique et de régression de la plupart des droits sociaux récemment acquis. Gèle des dépenses d’État pendant vingt ans (c’est-à-dire l’éducation ; la santé ; la sécurité sociale), réforme des retraites, nouvelle loi du travail, diminution des dépenses d’État en ce qui concerne les actions envers les minorités sociales : voilà une brève description de la situation brésilienne à l’heure actuelle.

Face à cette dégradation des conditions d’existence, d’intenses luttes politiques et sociales s’imposent aux travailleur.e.s, aux minorités, aux précaires. Or, cette intensification des luttes est accompagnée d’un approfondissement des actes de violence d’État qui, pour bien mener son programme anti-populaire et essentiellement anti-démocratique, fait appel à ses forces policières pour mieux conserver l’ « ordre ». La recette reste simple : pour bien appliquer la violence sociale et économique, il faut de la violence physique contre ceux et celles qui essaient de contrecarrer ce processus. C’est la nouvelle face de l’Ordre et du Progrès à la brésilienne.

EN FRANCE ET AU BRÉSIL, TOUTES ET TOUS CONTRE L’AUSTÉRITÉ ET LES VIOLENCES D’ÉTAT !

La situation française reste encore loin du climat d’instabilité et de violence généralisée tel qu’il est vécu au Brésil. Néanmoins, la différence semble être de degré plutôt que de qualité. Dans l’hexagone mais aussi dans l’Outremer, on observe ces dernières années un approfondissement des politiques d’austérité et de la précarisation des rapports sociaux. A la courbe ascendante du taux du chômage s’est associée une décomposition des droits sociaux, économiques et politiques. A cela s’ajoute une croissance des cas de violence d’État envers des militant.e.s, des jeunes et des précaires.

Face à cela, nous organisons un rassemblement en solidarité avec ceux et celles qui résistent dans les rues brésiliennes contre le coup d’État et la régression des droits sociaux. Nous appelons tous ceux qui lutent contre la dégradation des rapports sociaux en France à nous rejoindre sur la place de la République le samedi 13 mai.

Rassemblons-nous, français.e.s, brésilien.ne.s, travailleuses et travailleurs, jeunes, précaires, « migrant.e.s » ou « nationaux » contre l’austérité et les violences d’État, qu’elles soient au Brésil ou en France.

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse pour vous abonner à notre lettre d’infos

La dernière newsletter :

>>> Conférence de Luiz Inácio LULA DA SILVA

Réseaux sociaux

PNG - 2.2 ko
PNG - 2 ko

Flux RSS

PNG - 1.4 ko

Abonnez-vous au flux RSS