Quand l’Union européenne sert les intérêts des tueurs au Brésil

, par Gérard Le Puill

Alors que l’Union européenne continue de négocier un accord de libre échange avec les pays du MERCOSUR au risque d’accroître les difficultés des paysans sur le vieux Continent, les magnats brésiliens de l’agrobusiness paient des tueurs à gages pour massacrer les petits paysans qui tentent de leur résister sur des petits lopins. Même le scandale de la viande avariée au Brésil ne semble poser de problème à Jean-Claude Juncker, Angela Merkel et François Hollande. Alors les droits de l’homme…

JPEG - 41.2 ko
Les neuf paysans ont été massacrés, jeudi dernier, à Gleba Taquarucu do Norte, près de Colniza dans l’État brésilien de Mato Grosso.Photo : AFP

Une horrifiante dépêche de l’Agence France presse (AFP) est tombée ce mercredi matin à 4h45 sur les ordinateurs des journalistes. Matinale à ce point, elle sera souvent passée inaperçue, ce qui est bien dommage. Elle portait le titre suivant : « Chronique d’un massacre annoncé dans le far-west brésilien ». En voici les principaux extraits : « Le massacre de neuf paysans brésiliens dans une zone isolée (ouest) est le dernier épisode sanglant de la violence chronique qui rythme les conflits ruraux dans un pays où les grands propriétaires terriens font encore la loi. Les corps sauvagement mutilés ont été enterrés samedi, mais le carnage est passé presque inaperçu au Brésil, où près de 60.000 meurtres sont commis chaque année. Les paysans ont été tués jeudi dans le campement de Gleba Taquaruço do Norte. Les premières informations ont tardé à arriver, tant cette zone est isolée du monde, sans route goudronnée ni signal de téléphone mobile (…) Des photographies que le journal Popular de Colniza a fait parvenir à l’AFP montrent les victimes éparpillées dans le campement, toutes tuées par balles ou à l’arme blanche selon la police… ».

Voir en ligne : L’humanité

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse pour vous abonner à notre lettre d’infos

La dernière newsletter :

>>> Infolettre n°6 - 2017

Réseaux sociaux

PNG - 2.2 ko
PNG - 2 ko

Flux RSS

PNG - 1.4 ko

Abonnez-vous au flux RSS