Massacre dans l’Etat du Pará

, par Guy Zurkinden
JPEG - 223.5 ko
« Logements » incendiés des travailleurs ruraux exécutés dans la fazenda Santa Lúcia (municipalité de Pau D’Arco)

La grande propriété a tué, une fois de plus. Le 24 mai 2017, 10 travailleurs ruraux sans terre – une femme et 9 hommes – ont été assassinés par des policiers aux abords de la ferme de Santa Lúcia, dans la région de Pau D’Arco, au sud-est de l’immense Etat amazonien du Pará.

Selon les témoignages de survivants publiés par l’agence d’informations Repórter Brasil, les policiers militaires sont arrivés le 24 mai au matin dans le campement tenu par de petits agriculteurs. Munis d’une ordonnance judiciaire d’expulsion, les policiers ont débarqué en tirant et en menaçant les occupants de mort. Ces derniers se sont cachés dans la forêt. Après avoir insulté, battu et humilié les sans-terre qu’ils avaient attrapés, les policiers les ont exécutés par balles, certains à bout portant.

La propriété de Santa Lúcia était occupée par 150 familles de paysans sans terre depuis le mois de mai 2015. Elles demandaient que cette grande propriété leur soit redistribuée à des fins de réforme agraire.

Voir en ligne : A l’encontre

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse pour vous abonner à notre lettre d’infos

La dernière newsletter :

>>> Autres Brésils a besoin de vous !

Réseaux sociaux

PNG - 2.2 ko
PNG - 2 ko

Flux RSS

PNG - 1.4 ko

Abonnez-vous au flux RSS