Marche pour la Paix - Violences au Brésil !

, par Autres Brésils

Contre le coup d’État en cours au Brésil
Contre la remise en cause des droits et acquis sociaux
Contre la répression policière de plus en plus violente
Contre la judiciarisation de la politique et la justice sélective

Le 31 août dernier, Dilma Rousseff est destituée de ses fonctions comme présidente du Brésil. Fruit d’un processus illégitime mené par le parlement brésilien et soutenu par les grands médias et les élites économiques, ce coup d’État « à blanc » a ouvert la voie à Temer Golpista, devenu le nouveau président. Depuis son arrivée, Golpista instaure un agenda politique essentiellement anti-populaire, ce qui pousse d’amples secteurs de la population à des manifestations massives contre son gouvernement. Le président illégitime n’hésite pas alors à réprimer violement ces mobilisations et à approfondir sa politique essentiellement favorable aux élites économiques.

Face au contexte actuel de régression générale et rapide des droits des travailleurs, nous devons répondre à l’urgence de la situation en nous rassemblant pour manifester sur un certain nombre de thèmes et mots d’ordre fédérateurs :

  • Quelles que soit les appréciations que l’on peut porter par ailleurs sur les gouvernements Lula puis Dilma, le refus de principe de ce coup d’état institutionnel et la réaffirmation de son caractère frauduleux.
  • Le refus absolu de la régression sociale, de la remise en cause des acquis sociaux mais également des retours en arrière en matière de défense de l’environnement, des droits des peuples autochtones et des minorités.
  • La dénonciation du démantèlement des services publics et de la braderie des ressources naturelles du pays et en particulier du pétrole à des multinationales.
  • La dénonciation de la criminalisation des mouvements sociaux et d’une répression policière de plus en plus violente contre les manifestations populaires, en ville mais aussi en milieu rural, apparente ou dissimulée et l’impunité de ceux qui la pratiquent.
  • La dénonciation enfin d’une judiciarisation croissante de la vie politique et d’une justice sélective et instrumentalisée qui ne met en accusation que les hommes politiques d’une certaine tendance (le PT et ses alliés) tout en « oubliant » les personnages notoirement corrompus de l’autre partie de l’échiquier politique.

Contre l’intensification de ces violences politiques, sociales, économiques et policières, nous appelons tous et toutes à se joindre au Collectif de Solidarité France Brésil dans la Marche pour la Paix organisée ce samedi par le Mouvement pour La Paix - Marche pour la paix et contre les violences

RENDEZ-VOUS à 14h Place de la République - PARIS

Voir en ligne : Collectif de Solidarité France Brésil

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse pour vous abonner à notre lettre d’infos

La dernière newsletter :

>>> Infolettre n° 2 - 2017

Réseaux sociaux

PNG - 2.2 ko
PNG - 2 ko

Flux RSS

PNG - 1.4 ko

Abonnez-vous au flux RSS