Le tribunal décide de classer l’affaire concernant un jeune garçon tué lors d’une opération de la police militaire

, par Amnesty International

Publié le 1er décembre 2016

© AFP/Getty Images

La terrible décision rendue par un tribunal au Brésil de classer l’affaire concernant l’homicide d’un garçon de 10 ans tué lors d’une opération de la police militaire dans une favela de Rio de Janeiro risque de laisser les forces de sécurité échapper à toute sanction, a déclaré Amnesty International.

Eduardo de Jesus Ferreira a été abattu d’une balle dans la tête lors d’une opération menée par la police militaire au complexe d’Alemão, l’une des plus grandes favelas de la ville, le 2 avril 2015.

L’enquête de police a conclu que les policiers étaient responsables du tir qui a causé la mort d’Eduardo, mais les policiers ont fait valoir qu’ils avaient agi en état de légitime défense lors d’une fusillade avec des criminels armés.

Lire la suite sur : Amnesty international

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse pour vous abonner à notre lettre d’infos

La dernière newsletter :

>>> Infolettre n°6 - 2017

Réseaux sociaux

PNG - 2.2 ko
PNG - 2 ko

Flux RSS

PNG - 1.4 ko

Abonnez-vous au flux RSS