« Le système politique brésilien est en train de s’écrouler »

, par Rachel Knaebel

Le sort de la présidente brésilienne Dilma Rousseff devrait être définitivement scellé fin août. En attendant, c’est un gouvernement intérimaire de droite qui a pris le pouvoir au Brésil, sans aucune élection. Il n’a pas tardé à lancer un programme d’austérité, fragilisant les progrès sociaux obtenus depuis une décennie. Au même moment, les révélations de la vaste opération anti-corruption en cours dans le pays continuent, touchant plusieurs ministres du nouveau gouvernement. Bien loin de stabiliser un pays ébranlé par la crise, le coup d’État constitutionnel en cours fera peut-être imploser le système politique traditionnel. Une nouvelle gauche pourrait-elle émerger de ce chaos ? Explications avec le politologue brésilien Jean Tible.

Source : Basta !

Le 17 avril, la chambre des députés brésilienne votait l’ouverture de la procédure de destitution de la présidente du Brésil Dilma Rousseff. Le Sénat brésilien a suivi le 12 mai. Depuis, c’est un gouvernement intérimaire qui est au pouvoir. Le nouveau gouvernement, qui ne compte aucune femme, est dirigé par l’ancien vice-président Michel Temer, du principal parti de droite brésilien, le PMDB. La procédure de destitution a été lancée au milieu d’une vaste opération judiciaire anti-corruption en cours depuis 2014 dans le pays. Celle-ci touche le cœur du système de financement de la vie politique brésilienne, et a déjà fait condamner le patron de l’une des plus grandes entreprises brésiliennes, Odebrecht. Des élus du Parti des travailleurs (PT, gauche) sont visés par l’enquête ainsi que de nombreux élus des partis de droite.

Le discours médiatique a largement amalgamer cette vaste enquête anti-corruption avec la procédure de destitution de Dilma Rousseff. Pourtant, la présidente travailliste n’est personnellement pas mise en cause pour corruption, mais menacée de destitution pour avoir pratiqué le « rétropédalage fiscal », un maquillage des déficits des comptes publics sans gain personnel.

Lire la suite sur : Basta !

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse pour vous abonner à notre lettre d’infos

La dernière newsletter :

>>> Infolettre n°6 - 2017

Réseaux sociaux

PNG - 2.2 ko
PNG - 2 ko

Flux RSS

PNG - 1.4 ko

Abonnez-vous au flux RSS