Le lulisme en échec

, par Paulo Passarinho

L’année 2015 entrera dans l’histoire comme l’ultime étape de la capitulation du lulisme [référence à Lula da Silva, dirigeant historique du Parti des travailleurs et président du Brésil dès 2003 à 2011] face aux secteurs hégémoniques qui dirigent l’économie brésilienne depuis le début des années 1990.

En 2003 s’est ouverte la possibilité historique de l’affirmation d’un nouveau modèle économique au Brésil. Son objectif était de combattre les problèmes structurels qui nous condamnent à la dépendance et au sous-développement, sous des formes diverses. Mais les options politiques adoptées par le gouvernement fédéral ont renié cette possibilité et effacé cette potentialité.

Au nom de la dite gouvernabilité [en fait la stabilité sociale], imaginée comme moyen d’atténuer des conflits avec les secteurs hégémoniques du capital, « on » a construit l’illusion de la possibilité de favoriser la croissance économique, la redistribution des revenus et l’amélioration des indicateurs de bien-être de la population, sans pour autant apporter des changements substantiels dans l’ordre institutionnel, administratif et macroéconomique laissé par Fernando Henrique Cardoso (FHC – président de 1995 à 2003].

Des conditions exceptionnelles se sont présentées dans le domaine des échanges commerciaux internationaux et des collaborations productives, en lien avec les défaites électorales successives du néolibéralisme et l’émergence de gouvernements ayant une vocation de changement dans les principaux pays d’Amérique du Sud, y compris, donc, le Brésil. Pourtant, les choix adoptés par la direction du PT (Parti des travailleurs) lors de son arrivée au gouvernement, d’ailleurs sans opposition de ses alliés, portant sur la configuration socio-économique qui avait régné tout au long de la décennie précédente dans le pays, ont été d’une extrême prudence. Ces choix s’en sont tenus à un « respect des contrats », un euphémisme visant à écarter toute perspective réformiste (soit de réformes structurelles effectives) sérieuse.

Lire la suite sur : A l’encontre

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse pour vous abonner à notre lettre d’infos

La dernière newsletter :

>>> Infolettre n°5 - Brésil en Mouvements

Réseaux sociaux

PNG - 2.2 ko
PNG - 2 ko

Flux RSS

PNG - 1.4 ko

Abonnez-vous au flux RSS