Le Brésil épinglé pour l’impunité de violences policières

, par AFP
JPEG - 348.3 ko
Tereza de Cassia Rosa Genoveva (2e d) dont le frère a été tué par la police dans une favela, lors d’une conférence de presse de la Ceji, le 15 mai 2017 à Rio de Janeiro, au Brésil.

Le Brésil a été condamné par la Cour interaméricaine des droits de l’Homme pour l’impunité de policiers impliqués dans deux massacres perpétrés dans une favela de Rio dans les années 1990, décision saluée lundi par des ONG luttant contre la violence des forces de l’ordre.

« C’est une sentence historique, qui fait porter pour la première fois aux autorités judiciaires la responsabilité d’une violence policière dont les chiffres s’apparentent à ceux de conflits armés », se félicite Beatriz Affonso, directrice du programme pour le Brésil du Centre pour la justice et le droit international (Ceji).

Voir en ligne : Le Parisien

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse pour vous abonner à notre lettre d’infos

La dernière newsletter :

>>> Conférence de Luiz Inácio LULA DA SILVA

Réseaux sociaux

PNG - 2.2 ko
PNG - 2 ko

Flux RSS

PNG - 1.4 ko

Abonnez-vous au flux RSS