La libération de l’ex-bras droit de Lula suscite l’émoi

, par Claire Gatinois
JPEG - 61.6 ko
Des Brésiliens manifestent contre la décision de la Cour suprême de relâcher José Dirceu, le 3 mai à Curitiba.

L’un des avocats de l’ancien président Luiz Inacio Lula da Silva a salué la décision comme celle d’un « 9 thermidor » brésilien. La fin de la « Terreur » infligée par le « Robespierre des tropiques » qu’il voit en Sergio Moro, le juge anticorruption parvenu à mettre sous les verrous une bonne partie des caciques de la politique brésilienne.

Des mots forts pour une décision lourde de sens : mardi 2 mai, la Cour suprême a décidé de libérer José Dirceu, l’un des ex-lieutenants de Lula. Ancien président du Parti des travailleurs (PT, gauche), M. Dirceu, était en prison depuis août 2015 dans le cadre de « Lava Jato » (lavage express), opération judiciaire qui a mis au jour un vaste système de pots-de-vin destiné principalement au financement de partis politiques, orchestré par des groupes de bâtiment et travaux publics en pillant les caisses du groupe public pétrolier Petrobras.

Voir en ligne : Le Monde

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse pour vous abonner à notre lettre d’infos

La dernière newsletter :

>>> Infolettre n°6 - 2017

Réseaux sociaux

PNG - 2.2 ko
PNG - 2 ko

Flux RSS

PNG - 1.4 ko

Abonnez-vous au flux RSS