José Reinaldo Carvalho : « Avec le putsch arrive la guerre aux pauvres »

, par L’humanité.fr

Entretien réalisé par Cathy Ceïbe
Lundi, 12 septembre, 2016

José Reinaldo Carvalho
Source : L’Humanité.fr

José Reinaldo Carvalho met en garde contre les régressions sociales des auteurs du coup d’État au Brésil contre la présidente Dilma Rousseff.

Le 31 août, une majorité de sénateurs ont voté en faveur de la destitution de Dilma Rousseff, en dépit de la vacuité des accusations retenues contre la présidente du Brésil. Ce coup de force institutionnel met-il un terme à la crise politique, comme le prétend l’opposition de droite pour justifier sa posture ?

José Reinaldo Carvalho : A la suite à la destitution de Dilma Rousseff, le Brésil est sous la menace d’un grave recul social, économique et politique. Le gouvernement de Michel Temer a annoncé un plan d’austérité sur vingt ans. Rendez-vous compte. Pendant vingt ans ! Il prétend même introduire cette clause dans la Constitution de la République. Cette politique va provoquer des régressions dans les domaines de la santé, l’éducation, le logement, et remettre en cause la Bolsa familia (les aides sociales en direction des familles les plus pauvres – NDLR). Cela aura des incidences sur l’économie. Il n’existe pas de pays où la croissance reprend quand l’investissement public recule. De plus, le gouvernement de Michel Temer veut procéder à une réforme du marché du travail qui a pour objectif de flexibiliser les droits sociaux et rallonger le temps de travail.

Lire la suite sur : L’Humanité.fr

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse pour vous abonner à notre lettre d’infos

La dernière newsletter :

>>> Autres Brésils a besoin de vous !

Réseaux sociaux

PNG - 2.2 ko
PNG - 2 ko

Flux RSS

PNG - 1.4 ko

Abonnez-vous au flux RSS