Jirau : Engie inaugure son très contesté barrage amazonien

, par L’Observatoire des multinationales

19 décembre 2016
Par Olivier Petitjean

Photo : Gouvernement brésilien, CC

Engie a annoncé la mise en service définitive du grand barrage de Jirau, au Sud-ouest de l’Amazonie brésilienne à proximité de la Bolivie. La construction de cet ouvrage démesuré aura été marquée par des problèmes et des controverses sans fin, avec lesquels la firme française n’en a sans doute pas fini. Sur place, les opposants au barrage dénoncent les violences et les menaces dont ils continuent à faire l’objet. Dans le même temps, Engie - tout comme Total - affiche son intérêt à racheter des actifs de Petrobras, l’entreprise pétrolière nationale en pleine crise.

L’entreprise française Engie a officiellement inauguré la semaine dernière le mégabarrage de Jirau, sur le rio Madeira dans la région amazonienne du Brésil, après la mise en service de la dernière de ses cinquante turbines. Cette centrale hydroélectrique, dont la construction avait commencé il y a huit ans, a été marquée par de multiples problèmes et controverses, touchant aussi bien à ses impacts sur l’environnement (déforestation, déclin des populations de poisson traditionnellement pêchées par les riverains) et pour les tribus indigènes de la région qu’aux conditions de travail sur le chantier. Jirau a en effet connu deux émeutes ouvrières de grande ampleur, et des sous-traitants d’Engie ont été condamnés par la justice brésilienne pour travail forcé. Le processus d’autorisation du barrage avait été marqué par de nombreuses irrégularités et manœuvres politiques.

Lire la suite sur : L’Observatoire des multinationales

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse pour vous abonner à notre lettre d’infos

La dernière newsletter :

>>> Autres Brésils a besoin de vous !

Réseaux sociaux

PNG - 2.2 ko
PNG - 2 ko

Flux RSS

PNG - 1.4 ko

Abonnez-vous au flux RSS