Élection présidentielle au Brésil : les enjeux de la campagne

, par Le JDD


Dilma Rousseff, Marina Silva et Aério Neves, les trois favoris de la présidentielle. (Reuters)

Depuis la mort du candidat socialiste Eduardo Campos dans un accident d’avion le 13 août dernier, la campagne présidentielle brésilienne est essentiellement marquée par la montée spectaculaire de l’écologiste Marina Silva. La remplaçante d’Eduardo Campos concurrence la présidente sortante dans les intentions de vote au point de focaliser l’attention des médias étrangers. Au-delà des personnalités, plusieurs sujets sont pourtant au centre de cette élection.

Cinq élections en une seule

Au Brésil, l’élection présidentielle du 5 octobre est avant tout une élection générale. Les Brésiliens éliront le successeur de Dilma Rousseff, au pouvoir depuis 2011, mais également les gouverneurs des Etats ainsi que les sénateurs, les députés fédéraux et les députés des États. Des sujets comme l’éducation, qui étaient au coeur des grandes manifestations de l’année 2013, concernent la compétence des gouverneurs et non pas du président. Dans cet État fédéral de 200 millions d’habitants, dont 25% de la population à moins de 15 ans, l’éducation est un enjeu majeur où le « manque d’infrastructure pour les écoles primaires et secondaires est criant », explique pour leJDD.fr Claudia Damasceno, brésilienne et co-directrice du Centre de Recherches sur le Brésil Colonial et Contemporain.

Lira la suite sur Le JDD

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse pour vous abonner à notre lettre d’infos

La dernière newsletter :

>>> Infolettre n°5 - Brésil en Mouvements

Réseaux sociaux

PNG - 2.2 ko
PNG - 2 ko

Flux RSS

PNG - 1.4 ko

Abonnez-vous au flux RSS